Le virus accélère, l’exécutif aussi : Emmanuel Macron pourrait prendre la parole demain

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Le virus accélère, l’exécutif aussi : Emmanuel Macron pourrait prendre la parole demain

Publié le 27/10/2020 à 14:24
© CHARLES PLATIAU / POOL/AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Dans la gestion de l’épidémie de Covid-19, les semaines se suivent et les tours de vis aussi. Les restrictions supplémentaires seront annoncées demain ou jeudi. 
 
Un Conseil de défense sanitaire ce mardi matin, un autre demain, et entretemps des réunions à Matignon avec les représentants des partis politiques, les présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat et les partenaires sociaux… Au bout de ce marathon, de nouvelles mesures seront forcément décidées et communiquées. 
 
« Des décisions impopulaires, mais elles seront assumées »
 
Le ton est donné – mais on aurait été surpris qu’il en soit autrement – par un conseiller de l’Elysée cité par France Info. 
 
Pour ce week-end 
 
On l’a vu hier, différents scénarios sont sur la table. Lequel sera retenu ? Rien n’est acté, seule l’hypothèse du reconfinement général semble écartée. Quand les mesures entreront-elles en vigueur ? Vraisemblablement dès ce week-end. 
 
Et qui prendra la parole ? Emmanuel Macron envisage d’intervenir à nouveau dès mercredi, quinze jours après son « interview » télévisée. Charge à Jean Castex de détailler les mesures le lendemain, peut-être accompagné de plusieurs ministres. 
 
Les régions dans le rouge
 
Tous les Français ne seront pas, quoi qu’il en soit, logés à la même enseigne. Les régions Ile-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes et Hauts-de-France seront sans doute les premières concernées par les restrictions, en raison du taux d’incidence et de la pression hospitalière. 
 
Aurélien Rousseau, le directeur général de l’ARS Ile-de-France, estime ce mardi que « la situation dans les hôpitaux se tend d’heure en heure », avec 70% des lits de réanimation occupés par des patients Covid. Et de constater :
 
« Les mesures qui ont été prises n’ont pas permis d’endiguer les contaminations, il faut passer à l’étape supérieure »
 
En Auvergne-Rhône-Alpes, les transferts de patients Covid ont commencé, depuis Lyon et Saint-Etienne, notamment vers la Nouvelle Aquitaine. 
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Emmanuel Macron envisage d'intervenir pour annoncer les nouvelles restrictions

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-