Légalisation du cannabis pour empêcher la progression des trafics

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Légalisation du cannabis pour empêcher la progression des trafics

Publié le 12/10/2020 à 12:34
Mladen ANTONOV / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

La légalisation du cannabis, déjà mainte fois évoquée par le passé, est aujourd’hui mise en avant pour pallier l’absence de résultat de la politique anti stupéfiant des gouvernements successifs.

Depuis des années, la question de la légalisation du cannabis revient régulièrement sur la table des discussions, et c’est au tour du Think Tank Terra Nova de revenir à la charge en ce début d’automne 2020.

Un constat partagé par tous les acteurs : l’échec de la stratégie utilisée

Depuis son arrivée au Ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin a fait de la lutte contre le trafic de stupéfiants une de ses priorités. Pourtant, magistrats et policiers s’accordent à souligner que les méthodes employées depuis des années sont sans effet. Comme le rappelle le rapport de Terra Nova,

« Les Français sont les plus gros consommateurs de cannabis d’Europe. »

Ils figurent aussi parmi les plus gros consommateurs d’opiacées sur le Vieux Continent. Vouloir combattre les gros trafiquants et poursuivre les consommateurs représentent une méthode qui ne garantit pas les résultats escomptés. Ainsi, en 2019, ce sont 100.000 arrestations qui ont été constatées pour la simple consommation. Des procédures chronophages, qui éloignent les forces de l’ordre du terrain. Et ce ciblage des consommateurs n’est pas uniforme sur l’ensemble du territoire, avec des zones, des quartiers, où cette consommation ne fait plus l’objet de poursuite. Une consommation rendue non pas légale mais possible donc.

Le Think tank estime donc que pour endiguer cette progression des gros trafics, il est nécessaire de se diriger vers  la légalisation du cannabis ou une forme de régulation, un avis qui ne fera pas l’unanimité ni chez les policiers, ni chez les magistrats, et encore moins chez les trafiquants, qui perdraient alors leur raison d’être.

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le cannabis, entre répression et pénalisation !

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-