Cantines scolaires: une malbouffe inquiétante

Cantines scolaires: une malbouffe inquiétante

Publié le 14/02/2020 à 11:18 - Mise à jour à 11:34
NICOLAS TUCAT / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

Chaque jour, des millions d’élèves prennent place à la table des cantines scolaires, et les parents doivent le plus souvent croire sur parole les affirmations des sociétés chargées de gérer ces repas pris en collectivité. Et pourtant, depuis la parution, en 2018,  du Livre noir des cantines scolaires de Sandra Franrenet, les scandales se multiplient. Cantine scolaire est le plus souvent synonyme de "malbouffe".

53 grammes de viande servis à la place des 60 grammes prévus dans le contrat, et voilà les marges de ces entreprises qui s’envolent. Et que dire de ces purées, dans lesquelles des analyses avaient trouvé des vis et du métal ? Ce constat avait provoqué, l’année dernière, l’émoi des parents. Lorsqu’un contrat est signé, les promesses de repas alléchants ne reposent que sur les dires de l’entreprise en charge de la gestion de la cantine, et il appartient aux collectivités locales de vérifier du respect des engagements pris.

A lire: Viande ou poisson à la cantine: Greenpeace déplore le manque de choix

Des contrôles trop aléatoires, sauf quand les parents d’élèves s’en mêlent

Les contrôles, aléatoires et trop peu nombreux inciteraient les gestionnaires indélicats à s’affranchir de ces accords. Sauf quand ce sont les parents d’élèves qui se mobilisent pour vérifier la qualité et surtout la conformité des repas servis à leurs chères petites têtes blondes. C’est ce qu’a fait une association de parents d’élèves dans le 18ème arrondissement de Paris en ….fouillant les poubelles de la cantine scolaire de leurs enfants.

De la malbouffe industrielle

Alors que la cantine s’engage depuis plusieurs années à ne servir que de la viande label Rouge, certifiée bio et Made in France, ce sont bien des emballages de viande allemande, qui ont été retrouvés dans les poubelles. Le gestionnaire privé se justifie en évoquant l’erreur humaine et en affirmant que la viande allemande n’a jamais été servie aux enfants, alors que la mairie a décidé d’approfondir l’enquête. Les parents, eux, ont porté plainte pour «tentative de tromperie», estimant que «cette trouvaille» ne serait que la partie visible du scandale des cantines scolaires….

Dans ce même arrondisement, en 2018 des parents d'élèves s'etaient déjà insurgé contre les cantines qui ont recours aux produits transformés, à des sucres cachés, aux additifs alimentaires, au sel, aux conservateurs et aux colorants.. N'en jetez plus!

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Les cantines scolaires, que retrouve-t-on réellement dans les assiettes de nos enfants ?

Fil d'actualités Société