Le Coronavirus et ses "fake news"se portent bien

Le Coronavirus et ses "fake news"se portent bien

Publié le 05/03/2020 à 10:00
Pixabay
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

Autant que le virus, les fake news sur le Coronavirus se développent à toute vitesse; Internet étant plus rapide que le plus véloce des avions chargés de touristes. Petit florilège qui va du sèche cheveux à l'urine pour se préserver du Covid-19.

 

Ce qui génère le plus de préoccupations dans la population n’est pas seulement le suivi de l’évolution de l’épidémie, mais les méthodes pour éviter d’être contaminé. C’est sur ce sujet très sensible que circulent en ce moment de nombreux conseils erronés, à ne suivre sous aucun prétexte!

Première rumeur: “Le sèche-main tue le coronavirus.” Selon certaines sources, il suffirait de maintenir ses mains 30 secondes sous l'air chaud d’un sèche-mains pour éliminer toute trace du virus. C’est complètement faux: pour éliminer les virus éventuellement présents sur les mains, il est indispensable de les laver en utilisant un savon ou un gel hydroalcoolique.Sans savon, le lavage est inefficace, même avec un séchage au sèche-mains, qui n’a aucun effet sur le virus.

A lire aussi: Le gel hydroalcoolique moins efficace que le savon?

 

Rumeurs farfelues

Attention aussi à la variante selon laquelle le froid et la neige pourraient également tuer le virus. C’est faux également: le virus n’est pas importuné par le froid extérieur, car il peut se développer sur notre corps, qui garde toujours une température de 36,5 °C et 37 °C".

Dans le domaine des rumeurs les plus farfelues, passons à celles qui mélangent conseils nutritionnels et traitement de la maladie. Sur les réseaux sociaux, des gens conseillent de manger de l’ail pour prévenir ou soigner une infection au coronavirus, mais l’ail ne peut que renforcer notre système immunitaire et n'empêche pas d'être contaminé, tout comme l'huile de sésame ou le chlorure de magnésium.

À la liste des faux remèdes s’ajoutent d’autres plus absurdes encore la Cocaïne et l’urine d'enfant comme antidote. Pour clarifier ce chaos de faux conseils très dangereux, l'OMS souligne que l'urine des enfants ne peut pas protéger contre le nouveau coronavirus, et au contraire : contient des petites quantités de matériel viral ou bactérien.

 

Pas de contamination par les objets après 3 heures

Les coronavirus ne survivent pas longtemps sur des objets, tels que des lettres ou des colis. Un objet touché par un porteur de Coronavirus peut-il devenir contagieux? Oui, mais seulement pendant trois heures. Un colis venant des “clusters” (la Chine, l’Italie...) ne sera donc pas porteur de coronavirus actifs.
En revanche, il faut bien prendre un maximum de précautions avec les poignées de portes, lors des courses, ou en regardant des livres à la bibliothèque: se laver les mains, pour éviter le coronavirus encore actif.

 

Les masques ne protègent pas contre la contamination

Et les masques? Tout d’abord, ils ne servent à rien ou si peu si on se lave pas les mains plusieurs fois par jour .
De plus, tous les masques ne sont pas conformes au normes sanitaires. Ne vous laissez pas arnaquer par les coups marketing ni placement de produits. Ce n’est pas parce qu’un candidat de télé réalité commande des masques anti-coronavirus très chers en ligne que vous devez faire de même. Le candidat de télé réalité, Benjamin Samat à récemment créé la polémique en faisant la promotion d’un masque de protection sur les réseaux sociaux.
Il faut donc le rappeler une nouvelle fois: les masques ne protègent absolument pas contre la contamination! Ils sont seulement utiles pour les personnes contaminées ou susceptibles de l’être, pour éviter qu’elles ne propagent le virus!

 

A lire aussi: Corona, la bière victime à son tour du virus

 

Le mystère des origines du Coronavirus

On entend en permanence des approximations comme “Les chinois mangent n’importe quoi c’est à cause de leur manque d'hygiène alimentaire qu’on a le coronavirus”. La rumeur se basait notamment, comme pour le précédent virus SRAS, sur la consommation de soupe à la chauve souris. En réalité, la nourriture cuisinée n’est pas en cause. Le problème semble plutôt lié à la vente d’animaux sauvages vivants sur le marché aux fruits de mer de Wuhan. La soupe de chauve souris n’y est donc pour rien.

D’autres théories disent que le coronavirus s’est échappé d’un laboratoire. Il est vrai que l’unique laboratoire de recherche biologique classé P4 (c'est à dire le plus haut degré pathogène) en Asie est situé à Wuhan. Mais absolument acune rumeur concernant ce laboratoire n’a été confirmée. L’origine du virus reste un mystère, et elle est beaucoup plus probablement liée au marché aux animaux sauvagesSi vous vous êtes fait piéger par ces informations, ne paniquez pas. On vous explique comment repérer les fausses informations dans cet article.
Vous pouvez également consulter le site officiel de l’OMS pour verifier si une information que vous voyez circuler en ligne n’a pas été déjà démentie.

 

A lire aussi: Coronavirus, doit-on se méfier des pièces de monnaie et des billets de banque?

 

Auteur(s): France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.

Soutenez FranceSoir dès 1€ >



PARTAGER CET ARTICLE :


La cocaïne, l'huile de sésame ou les antibiotiques, aucun de ces produits ne tue le Covid-19

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-