Les masques, un coût supplémentaire dans le budget rentrée scolaire

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Les masques, un coût supplémentaire dans le budget rentrée scolaire

Publié le 19/08/2020 à 11:14 - Mise à jour à 11:44
© Thomas SAMSON / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Les élèves de plus de 11 ans, soit les collégiens et lycéens, porteront un masque à la rentrée. Selon Familles de France, c’est un budget d’au moins 45€ par mois que les parents doivent prévoir. 
 
Comme chaque fin d’été depuis 36 ans, l’association vient de dévoiler son estimation du coût de la rentrée scolaire. Il est de 197,58€ pour un élève de sixième, en légère hausse (1,02%), entre fournitures, papeterie et affaires de sport.
 
Mais Famille de France a ajouté une ligne au budget 2020, les masques, évidemment. Rappelons qu’ils seront obligatoires, y compris en classe, dès lors que la distanciation ne pourra pas être respectée. Dans les faits et à effectifs pleins, cela veut dire en permanence dans les classes.
 
L’association a donc estimé le budget masques à 45€ par mois sur la base de l’achat de masques « grand public » lavables vingt fois et vendus 3€ l’unité. Familles de France mise sur deux masques pour les parents et trois pour les enfants par période de dix jours. 
 
50€ par élève
 
Si les parents optent pour des masques chirurgicaux, non réutilisables, le prix grimpe très vite.
 
Théoriquement, en respectant les règles d’hygiène propres à ce type de masques (ne pas le réutiliser, ne pas le porter plus de 4 heures…), un collégien ou lycéen aura besoin de trois masques par journée de classe, au minimum – pour son seul temps de présence dans son établissement. 
 
Avec un prix moyen de 50 cts le masque, c’est donc 1,5€ par jour et par élève, auquel on peut ajouter un autre euro pour les allers-retours en transports en commun ou scolaires. 
 
On arrive donc très facilement, sur un mois sans vacances comme septembre, à 50€ par enfant. 
 
Vous l’aurez compris, il est plus avantageux de miser sur des masques grand public. Mais attention lors de leur achat, plusieurs éléments sont à prendre en compte, comme nous vous l’expliquions dans cet article : http://www.francesoir.fr/societe-sante/masques-grand-public-ce-quil-faut...
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


A effectifs complets, il n'y aura plus de distanciation dans les classes

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-