Les oméga 3 n'auraient finalement pas d'effets bénéfiques pour le cœur

"Bonnes graisses"

Les oméga 3 n'auraient finalement pas d'effets bénéfiques pour le cœur

Publié le :

Mardi 28 Août 2018 - 12:10

Mise à jour :

Mardi 28 Août 2018 - 12:15
Une étude britannique dévoilée dimanche remet en cause l'effet des oméga 3 sur les maladies cardio-vasculaire. Elle s'inscrit dans une nouvelle tendance alors que de nombreux effets positifs ont ces dernières années été associés à ces "bonnes" graisses.
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Une consommation accrue d'oméga 3 a souvent été présentée comme permettant de lutter contre les maladies cardio-vasculaires, notamment chez les diabétiques. Mais une nouvelle étude vient remettre en cause les effets de ces acides gras

Commandées par la British hearth foundation et publiées dans le New England Journal of Medicine, ces recherches ont porté sur plus de 15.000 patients diabétiques mais ne présentant aucun signe de maladie cardio-vasculaire. Deux groupes ont été constitués, l'un consommant quotidiennement des oméga 3, l'autre un placebo.

A la fin de l'expérience, près d'un dixième des patients avaient développé un problème cardio-vasculaire "sérieux". Ils étaient 712 parmi les patients sous placebo et 689 parmi ceux qui recevaient des acides gras riches en oméga 3. Une différence très faible qui ne permet donc pas de dégager une efficacité quelconque de ces substances.

Voir: Acide gras trans industriels: dans quels aliments se cachent-ils?

Les auteurs de l'expérience rappellent par ailleurs que si de précédentes études, notamment en 2002, avaient mis en avant les effets bénéfiques des omégas 3 pour le cœur, que l'on soit diabétique ou pas, les tests complémentaires effectués depuis ne les ont pas validées. Ce qui ne doit pas être compris comme une preuve que ces acides gras seraient "mauvais".

Les oméga 3 font partie de la famille des acides gras polyinsaturés. On en retrouve dans les huiles de noix, de colza, de lin, de soja ou dans les graisses animales et plus particulièrement dans les poissons gras (thon, saumon, maquereau, sardine etc.).

Depuis des années, les graisses insaturées (oméga 3, 6 et 9) ont une réputation de "bonnes" graisses tandis que les saturées (que l'on retrouve dans la viande rouge ou les produits laitiers notamment) sont étiquetés "mauvaises". Mais cette analyse est désormais discutée. Le plus simple faute de vérité absolue sur les effets du gras semble donc être encore et toujours une alimentation équilibrée autorisant les différents types de graisse sans en abuser ni espérer qu'il y ait une substance "miracle".

Lire aussi:

Régimes "804", "Natman", "Mayo" ou autres dérivés de Dukan: attention danger!

L'alimentation de la femme enceinte: ce qu'il faut savoir

Réputés bons pour le cœur, les oméga-3 n'auraient pas de véritables effets.

Commentaires

-