Tramadol: les ordonnances désormais limitées à trois mois

Tramadol: les ordonnances désormais limitées à trois mois

Publié le 20/01/2020 à 07:37 - Mise à jour le 21/01/2020 à 10:44
©Wikimedia Commons
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
L’usage de ce médicament antidouleurs de la classe des opioïdes, placé sous haute surveillance, sera plus strictement encadré à partir du 15 avril. Le Tramadol ne pourra plus être prescrit plus de trois mois.
 
Jusqu’à présent, les ordonnances de Tramadol pouvaiuent s’étendre sur douze mois. Cette possibilité est remise en cause par les autorités de santé, car ce médicament suscite les inquiétudes de l’ANSM, l’Agence nationale de sécurité du médicament.
 
 
Forte hausse de la consommation
 
Dérivé de l’opium le plus consommé en France, le Tramadol a fait l’objet d’un rapport peu rassurant en février dernier, tant sur le risque de dépendance que sur les complications liées à un mauvais usage. Si les antalgiques non opioïdes, de type paracétamol ou anti-inflammatoires sont de loin les plus utilisés dans notre pays, la consommation de Tramadol a augmenté de 68 % entre 2006 et 2018.
 
Ce médicament fait partie de la classe des opiacés dits faibles, avec la codéine et l’opium. Il peut être prescrit en cas de douleurs aiguës ou chroniques, sur simple ordonnance donc – à l’inverse des opioïdes forts qui exigent une ordonnance sécurisée. 
 
Risque de dépendance
 
L’Agence du médicament entend prévenir, par la restriction du temps de prescription, la dépendance liée aux opioïdes en général. En étant obligé de consulter leur médecin pour une nouvelle ordonnance, les patients auront la possibilité de réévaluer la douleur et de vérifier qu’ils ne prennent pas trop de Tramadol, tout en évitant une dépendance annoncée. Même sur une courte durée, la prise de ce médicament exige un arrêt progressif. 
 
Début 2019, le rapport de l’ANSM avait sonné l’alerte, notant que le nombre d’hospitalisations liées à la consommation d’opioïdes a bondi de 167 % en France entre 2000 et 2017 et que ce type de médicament est à l’origine d’au moins 200 décès par an.  
 
En limitant l’usage du premier des opioïdes et en débanalisant sa prescription, la France espère éviter la crise sanitaire provoquée par le Tramadol aux Etats-Unis. Elle avait, en 2016, provoqué la mort de 17 000 personnes, principalement en raison d’une surconsommation. 
 
 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Le Tramadol a provoqué une véritable crise sanitaire aux Etats-Unis

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-