Les pommes de terre augmenteraient le diabète de type-2

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Les pommes de terre augmenteraient le diabète de type-2

Publié le 02/01/2016 à 14:25 - Mise à jour à 14:59
©allispossible.org.uk/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

D'après une récente étude, consommer beaucoup de pommes de terre, sous quelque forme que ce soit, augmenterait le risque de contracter un diabète de type-2.

Selon une étude japonaise récemment parue dans la revue Diabete cares, consommer beaucoup de pommes de terre sous toutes ses formes, frites à l'eau ou encore sautées, augmenterait le risque de contracter un diabète de type-2, maladie caractérisée par une hyperglycémie chronique, c'est à dire par un taux trop élevé de sucre dans le sang. Cette maladie survient généralement chez les adultes âgés et obèses, ou ayant un surplus de poids.

Pour en arriver à cette conclusion, le docteur Isao Muraki du centre de cancérologie et de prévention des maladies cardiovasculaires d'Osaka, ont évalué les données de trois études précédentes, réalisées entre 1984 et 2010.

Interrogés par le biais d'un questionnaire, des participants sans antécédents cardiovasculaires, de diabète ou de cancer, 70.773 femmes entre 1984-2010, 87.739 femmes entre 1991-2011, et 40.669 hommes entre 1986-2010, avaient indiqué la fréquence à laquelle ils consommaient des pommes de terre sur toute la période et avaient passé des tests tous les quatre ans. En les suivant, les chercheurs ont identifié 15.362 nouveaux cas de diabète de type 2.

Prenant en compte les facteurs de mode de vie, de régime alimentaire et démographiques, l'étude a relevé un risque de diabète de type 2 plus élevé chez les participants qui mangeaient le plus de  pommes de terre, quelle que soit sa forme. Dans le détail, ceux qui en consommait deux à quatre portions par semaine présentaient un risque de 1,07 contre 1,33 pour ceux qui en mangeaient sept fois ou plus, comparé à moins de un pour une prise de pommes de terre par semaine.

Les frites sont la forme de pommes de terre la plus nuisible avec un ratio de 1,19 pour trois portions consommées par semaine, contre 1,04 pour les pommes de terre à l'eau ou en purée.

"Les pommes de terres sont riches en glucides et lorsqu'elles sont servies chaudes cela les rend encore plus rapidement digérables par l'estomac ce qui augmente le taux de sucre dans le sang", explique le Docteur Iso Muraki, cité par PourquoiDocteur.

Les chercheurs recommandent donc une portion par semaine. "Le reste de la semaine mieux vaut les remplacer par des céréales complètes ou du blé complet comme le riz, le quinoa, le maïs qui, eux, ont montré qu'ils réduisaient le risque de diabète de type 2 de 12 %", le Docteur Muraki, cité par Medisite.fr.

"En France, la prévalence globale du diabète était estimée à 4,6 % de la population en 2011 et le diabète de type 2 correspond à 90 % des cas. Mais ce chiffre est largement sous-estimé puisqu’il ne tient pas compte des personnes non traitées ou non diagnostiquées", explique l'Inserm

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Il vaut mieux ne pas consommer des pommes de terre plus d'une fois par semaine.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-