Des porcs génétiquement modifiés bientôt donneurs d'organes?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Des porcs génétiquement modifiés bientôt donneurs d'organes?

Publié le 11/08/2017 à 12:56 - Mise à jour à 13:11
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une équipe scientifique, dirigée par deux généticiens de l'université d'Harvard (Etats-Unis), a réussi à modifier génétiquement des porcelets pour que leurs organes soient adaptés à des transplantations sur l'homme. Une avancée qui pourrait permettre de mettre fin à la pénurie de donneurs d'organes.

Déjà utilisés pour des greffes de valves cardiaques ou de pancréas, les porcs pourront peut-être prochainement donner bien plus. En effet, cela fait des années que des scientifiques se penchent sur la question du don d'organes, notamment en raison de leur similitude génétique avec l'homme. Seulement voilà: comme le rappelle le Huffington Post, les cochons "disposent dans leur génome"  de plusieurs virus qui pourraient "être dangereux" pour les humains.

Conscients de cette donnée, les chercheurs sont donc parvenus à la contourner en modifiant génétiquement des porcelets pour que leurs organes soient adaptés à des transplantations sur l'homme. Et ils ont réussi leur pari à en croire un article publié jeudi 10 dans la revue américaine Science.

Pour y parvenir, une équipe scientifique internationale, dirigée par deux généticiens de l'université d'Harvard (George Church et Luhan Yang), a retiré les gènes responsables de ces virus avant de développer les embryons. Et les chercheurs y sont parvenus: après opération, les 37 porcelets utilisés comme cobayes avaient des organes potentiellement viables pour une xénotransplantation (une transplantation d'un animal à un humain).

Toutefois, plusieurs doutes planent sur cette modification génétique, notamment en raison des risques encourus par les humains. Par conséquent, les chercheurs vont analyser le développement de ces cochons, une évolution qui permettra de mieux comprendre l'impact de ces modifications sur le long terme et de vérifier si des effets indésirables apparaissent au bout de quelques années.

En 2016, en France, 5.891 greffes ont été effectuées dont 477 cœurs, 371 de poumons, 1.322 de foie, 3.615 de reins. En cinq ans, le nombre de greffes d’organes a augmenté de 17 %. Malgré tout: plus de 22.600 patients restaient en attente d’un organe en 2016.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


les cochons ont des similitudes génétiques avec l'homme.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-