Les prothèses auditives ralentiraient les pertes de mémoire liées à l'âge

Les prothèses auditives ralentiraient les pertes de mémoire liées à l'âge

Publié le :

Samedi 31 Octobre 2015 - 11:56

Mise à jour :

Samedi 31 Octobre 2015 - 18:05
GILE/SIPA
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Selon une étude de l'Inserm, le déclin des fonctions cognitives comme la perte de mémoire ou du langage, serait ralenti par le port de prothèses auditives. En restaurant les fonctions perdues, celles-ci permettraient aux malentendants de conserver leurs liens sociaux et ne pas tomber dans la démence.

Les prothèses auditives ralentiraient le déclin cognitif et donc la perte de mémoire, selon une étude réalisée par l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et publiée dans le Journal of the American Geriatrics Society.

Menée depuis 1980 sur plus de 3.000 patients, cette étude épidémiologique baptisée "Paquid" visait à évaluer les fonctions intellectuelles (mémoire, calcul et langage) au cours du vieillissement et leur déclin.  

Présentés par Hélène Amieva , épidémiologiste à l'Inserm et responsable de cette étude, ces travaux ont permis de démontrer que la perte des fonctions cognitives étaient moins importante chez les malentendants équipés de prothèses auditives, celles-ci restaurant les capacités de communication et permettant donc de favoriser les liens sociaux.

Selon les chercheurs, la presbyacousie, (la perte progressive de l'audition liée à l'âge, NDLR) concernerait 30% des plus de 65 ans, 70% des plus de 70 ans et jusqu'à 90% des 85 ans et plus. Inéluctablement liée au vieillissement, cette pathologie peut conduire à l'isolement, à la démence et donc à la perte de mémoire ou des fonctions du langage, si elle n'est pas prise en compte.

Il a également été démontré que les malentendants, s'ils ne sont pas équipés de prothèses auditives, présenteraient plus de risques de contracter la maladie d'Alzheimer. "Ces résultats sont en faveur de la prise en charge et du dépistage de l'audition", a expliqué Hélène Amieva.

En France, il y aurait entre cinq à six millions de malentendants et seulement 1,6 million d'entre eux seraient appareillés, selon l'Inspection générale des affaires sociales (IGAS).

En France, il y aurait entre cinq à six millions de malentendants et seulement 1,6 million d'entre eux seraient appareillés.

Commentaires

-