Ivermectine : la "Lettre à Andrew Hill" de Tess Lawrie, Pierre Kory et Paul Marik

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 12 mars 2022 - 15:03
Image
Lettre à Andrew Hill
Crédits
DR
Lettre à Andrew Hill
DR

Andrew Hill a-t-il volontairement saboté les données sur l’ivermectine pour empêcher son approbation ? Quels liens d’intérêts entretient Unitaid, cette association caritative pour laquelle Andrew Hill travaille ? Qui lui a forcé la main ? C’est la question que lui posent la scientifique Tess Lawrie et les docteurs Pierre Kory et Paul Marik dans ce documentaire adressé sous forme de lettre, dans lequel des extraits vidéo d’échanges entre les différents protagonistes sont inclus.

En octobre 2020, le Dr Andrew Hill a été mandaté par l’OMS pour évaluer l’efficacité de l’ivermectine. Son travail consistait à faire un rapport qui se voulait une synthèse des dizaines d’études effectuées dans le monde entier qui confirmaient l’efficacité de l’ivermectine dans le traitement du coronavirus. Andrew Hill a échangé avec deux médecins américains, le Dr Paul Marik et le Dr Pierre Kory, ainsi qu’avec la scientifique anglaise Tess Lawrie au sujet des données enthousiasmantes qu’ils avaient observées en soignant les personnes.

Dans une prépublication, Andrew Hill écrivait que l’ivermectine était associée à une réduction de l’inflammation, à une clairance virale plus rapide, une hospitalisation plus courte avec une récupération clinique favorable et une baisse de la mortalité de 75%. Cependant, il concluait que l’ivermectine devait être validée par de larges essais randomisés à grande échelle afin qu'une recommandation puisse être établie par les autorités règlementaires nationales et internationales.

Des conclusions évaporées dans sa publication : face à la sévérité de l’épidémie et l’urgence de soigner, Tess Lawrie lui écrit le 17 janvier 2021 pour lui demander de retirer son article, qui pourrait causer de graves dommages en décourageant l'autorisation de l'ivermectine pour soigner le Sars-CoV-2. Le jour suivant, un échange enregistré en visioconférence révèle un Andrew Hill visiblement embarrassé qui se défend maladroitement. Face à lui, Tess Lawrie essaie désespérément de le faire changer d'avis, n'hésitant pas à user de tous les arguments culpabilisants, parlant des patients hospitalisés en soin intensifs ou en train de mourir. 

Qui sont les auteurs cachés qui ont influencé le jugement d’Andrew Hill ? Pourquoi ne sont-ils pas mentionnés dans l’étude scientifique ? Des questions laissées sans réponse par un Andrew Hill qui ne peut masquer son immense gêne. Toutefois, Andrew Hill reconnaît que Unitaid, association pour laquelle il travaille, avait son mot à dire dans les conclusions de l’étude. Les trois scientifiques découvrent alors que Unitaid n’est pas l’œuvre de charité qu’elle prétend être et que de sombres intérêts se cachent derrières les nobles intentions.

Voir aussi : Ivermectine et fraude scientifique : vers un #UnitaidGate ? (16 mars 2021)

Reconnaissant implicitement sa faute, Andrew Hill promet de faire tout son possible afin que la molécule soit considérée pour soigner le Sars-CoV-2. Il parle alors de six semaines pour la faire accepter.

Une année a passé. Tandis que les vaccins expérimentaux sont autorisés dans le monde entier, l’ivermectine n’est toujours pas approuvée par les autorités.

Cette lettre bouleversante est l’occasion pour ces médecins et scientifiques d’exprimer à Andrew Hill tous leurs regrets et toute leur peine pour ces occasions manquées, ces vies gâchées ou perdues.

Mais, parce qu’il n’est jamais trop tard, Tess Lawrie lui demande de se racheter en révélant la pression qu’il a subie pour saper les preuves sur l’ivermectine, l’invitant à opérer une rédemption pour réparer tout le mal qu’il a causé.

Lire aussi: Un scandale ivermectine? Qui se cache derrière les conclusions modifiées de l'étude du Dr Andrew Hill ?


Lettre à Andrew Hill [traduction et sous-titrage : Collectif pro-science]

À LIRE AUSSI

Image
Tess Lawrie, Andrew Owen et Andrew Hill
Un scandale ivermectine? Qui se cache derrière les conclusions modifiées de l'étude du Dr Andrew Hill?
Ivermectine : vers un scandale majeur ? "De l’indifférence scandaleuse au mensonge criminel", publiions-nous fin 2020. En janvier 2021, dans un "debriefing", Andrew Hi...
09 mars 2022 - 16:45
Société
Image
Pierre Kory
"Littéralement criminel" : Pierre Kory accuse la suppression des données sur l'ivermectine d'avoir coûté "un demi-million de vies"
Lors d'une récente conférence Zoom, le Dr Pierre Kory, de l'Alliance Front Line COVID-19 Critical Care, a exposé de nombreux détails montrant que l'Organisation mondia...
27 mai 2021 - 18:41
Société
Image
Tess Lawrie Debriefing 2
The ivermectine scandal, debriefing with Tess Lawrie
In her second Debriefing interview, Dr Tess Lawrie returns to reveal the behind-the-scenes battle taking place to bring forward honest and objective evidence-based con...
27 mars 2021 - 23:30
Société
04/10 à 19:20
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don