Liberia: une maladie étrange et inexpliquée se répand, plus d'une dizaine de morts déjà recensés

Liberia: une maladie étrange et inexpliquée se répand, plus d'une dizaine de morts déjà recensés

Publié le :

Mercredi 03 Mai 2017 - 16:27

Mise à jour :

Mercredi 03 Mai 2017 - 16:32
©Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le Libéria se remet tout juste du carnage provoqué par Ebola que le pays est de nouveau frappé par une maladie inconnue et inexpliquée. Des vomissements, de la fièvre et, au bout, la mort, sans aucune identification médicale claire. L'OMS suit le dossier de très près.

C'est la peur qui s'abat sur un Liberia qui sort tout juste de la crise sanitaire du virus Ebola. Une maladie étrange et surtout impossible à identifier en l'état commence à se répandre dans le pays. Douze personnes ont déjà perdu la vie en dix jours seulement. Du moins pour les cas qui ont pu être recensés.

La maladie est apparue dans le sud-est du pays et a depuis atteint la capitale Monrovia, forte de plus d'un million d'habitant. Le premier cas recensé dans l'agglomération a visiblement contracté la maladie alors qu'il se rendait à des funérailles. Il est décédé, de même que sa petite amie, après avoir souffert des mêmes symptômes que les autres personnes infectées, à savoir de fortes fièvres et des vomissements conduisant à la mort. Pourtant, malgré la similitude avec la maladie qui a ravagé le pays il y a un an, les tests sont formels: il ne s'agit pas d'Ebola.

La situation est suffisamment inquiétante pour que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) tire d'ailleurs la sonnette d'alarme. Elle assure que des analyses sont en cours dans des centres de contrôle et de prévention des maladies à Atlanta, aux Etats-Unis. Des enquêteurs de l'OMS ont déjà été dépêchés sur place pour essayer de récolter des indices pour comprendre la nature de la maladie.

Le petit Etat d'Afrique de l'Ouest se remet tout juste de la vague meurtrière du virus Ebola, officiellement terminée depuis juin 2016, et qui, entre 2013 et 2016, a tué pas moins de 11.300 personnes rien qu'au Liberia, en Guinée et au Sierra Leone.

Le Liberia a déjà gravement souffert de l'épidémie d'Ebola.

Commentaires

-