Mal de dos: les lombalgies représentent près de 20% des accidents du travail

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Mal de dos: les lombalgies représentent près de 20% des accidents du travail

Publié le 15/11/2016 à 14:41 - Mise à jour à 14:43
©Florence Durand/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Alors que le nombre d'accidents du travail est au plus bas, la part des lombalgies (mal de dos, tour de rein ou lumbago) est, elle, en hausse. Près d'un accident du travail sur cinq concerne cette pathologie, particulièrement présente chez les salariés du secteur des soins à la personne et de la logistique.

Un accident du travail sur cinq se solde par une lombalgie, une pathologie en hausse qui coûte près d'un milliard d'euros par an à la branche risques professionnels de l'assurance maladie, principalement en arrêts de travail, selon un bilan présenté jeudi 10.

Alors que les accidents du travail sont au plus bas depuis 70 ans, avec un indice de 33,9 pour 1.000 salariés en 2015, les lombalgies en représentent 19,1%, une part en hausse de 13% en dix ans, a souligné Marine Jeantet, directrice des risques professionnels, lors d'une conférence de presse.

Le coût des lombalgies pour la branche liée aux accidents du travail et maladies professionnelles - près d'un milliard d'euros - est équivalent à celui de l'ensemble des autres troubles musculo-squelettiques, a-t-elle précisé. "C'est énorme" et c'est un problème de "santé publique qu'on n'arrive pas à toucher ni à réduire", a-t-elle commenté.

Cette pathologie, qui entraîne plutôt "des arrêts courts de moins de deux semaines et répétitifs", selon Mme Jeantet, touche principalement les salariés du secteur des soins à la personne et de la logistique. Les 167.000 accidents du travail s'étant soldés par une lombalgie en 2015 ont pour origine à 50% la "manutention manuelle" et à 10% des chutes.

Hors accidents du travail, les lombalgies représentent également près de 15% des accidents de trajet et 7% du total des maladies professionnelles reconnues, mais dans ce dernier cas, les pathologies sont plus lourdes, a souligné Mme Jeantet.

Pour prévenir ce mal qui va bien au-delà du monde professionnel, avec un Français touché sur deux, la branche risques professionnels veut "sensibiliser le secteur des services à la personne", en commençant par les maisons de retraite. Un sujet "préoccupant" dans un contexte de vieillissement de la population qui entraîne "plus de besoins et donc plus d'exposition", a observé Mme Jeantet.

Contrairement à la tendance globale, le secteur des services à la personne enregistre une hausse de 3,4% sur un an des accidents de travail en général, qui y sont trois fois plus nombreux qu'ailleurs (92,7 pour 1.000 salariés).

L'intérim, le BTP et l'industrie enregistrent pour leur part une baisse. Malgré une forte augmentation de ses salariés (+7,5%), le secteur de l'intérim voit ainsi la fréquence des accidents du travail diminuer de 3,7% sur un an (44,8 pour 1.000 salariés).

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


En 2015, 167.000 accidents du travail se sont soldés par une lombalgie.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-