Maladie de Lyme: le plan de lutte du ministère de la Santé ne satisfait pas les malades

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Maladie de Lyme: le plan de lutte du ministère de la Santé ne satisfait pas les malades

Publié le 04/07/2017 à 12:56 - Mise à jour à 13:04
©GrookDaOger/Wikimedia Commons
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le nouveau protocole de diagnostic et de soin de la maladie de Lyme ne sera actif qu'à partir de septembre prochain. Cette annonce de la Direction générale de la Santé a provoqué une vague de colère parmi les associations de malades, même après l'officialisation de la mise en place d'une campagne de prévention.

"Un bel exercice de communication". Les représentants des personnes souffrant de la maladie de Lyme sont ressortis lundi 3 très déçus de leur réunion au ministère de la Santé. Au cœur de cette entrevue? Le nouveau protocole de diagnostic et de soin (PNDS). Le hic, c'est que ce fameux PNDS -qui a pour but "d'harmoniser et d'optimiser la prise en charge et le suivi"- devait être mis en place en juillet. Et sa sortie a été repoussée en septembre. C'est d'ailleurs tout ce qu'ont retenu les malades présents, occultant du coup les autres annonces faites lors de cette réunion, notamment au sujet des avancées en matière de recherche.

"Nous avons été particulièrement déçus du comité de pilotage. Nous avons eu face à nous un bel exercice de communication, assez creux" a ainsi déclaré un avocat du "Lymaction" (action juridique contre les fabricants de tests de dépistage de la maladie de Lyme), Me Julien Fouray. Il a également dénoncé le manque de corrélation entre les préconisations faites sur le papier (notamment en matière de dépistage et de prévention) et les actions sur le terrain.

De son côté, la Direction générale de la Santé (DGS) a, selon Francetvinfo, a assuré que ce nouveau comité de pilotage (qui est donc le deuxième) "a permis de présenter l'avancement du nouveau PNDS et des projets de recherche sur cette maladie".

La DGS n'a pas fait qu'annoncer le report du PNDS. Question prévention, en septembre, des spots publicitaires à destination notamment des jeunes publics seront proposés à la radio et à la télévision. Une campagne d'affichage et une application vont également être mises en place, et ce dès le 15 juillet.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


La Direction générale de la Santé (DGS) a, selon Francetvinfo, a assuré que ce nouveau comité de pilotage (qui est donc le deuxième) "a permis de présenter l'avancement du nouveau PNDS et des projets de recherche sur cette maladie".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-