Maladie de Lyme: le plan de lutte du ministère de la Santé ne satisfait pas les malades

Maladie de Lyme: le plan de lutte du ministère de la Santé ne satisfait pas les malades

Publié le :

Mardi 04 Juillet 2017 - 12:56

Mise à jour :

Mardi 04 Juillet 2017 - 13:04
Le nouveau protocole de diagnostic et de soin de la maladie de Lyme ne sera actif qu'à partir de septembre prochain. Cette annonce de la Direction générale de la Santé a provoqué une vague de colère parmi les associations de malades, même après l'officialisation de la mise en place d'une campagne de prévention.
©GrookDaOger/Wikimedia Commons
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

"Un bel exercice de communication". Les représentants des personnes souffrant de la maladie de Lyme sont ressortis lundi 3 très déçus de leur réunion au ministère de la Santé. Au cœur de cette entrevue? Le nouveau protocole de diagnostic et de soin (PNDS). Le hic, c'est que ce fameux PNDS -qui a pour but "d'harmoniser et d'optimiser la prise en charge et le suivi"- devait être mis en place en juillet. Et sa sortie a été repoussée en septembre. C'est d'ailleurs tout ce qu'ont retenu les malades présents, occultant du coup les autres annonces faites lors de cette réunion, notamment au sujet des avancées en matière de recherche.

"Nous avons été particulièrement déçus du comité de pilotage. Nous avons eu face à nous un bel exercice de communication, assez creux" a ainsi déclaré un avocat du "Lymaction" (action juridique contre les fabricants de tests de dépistage de la maladie de Lyme), Me Julien Fouray. Il a également dénoncé le manque de corrélation entre les préconisations faites sur le papier (notamment en matière de dépistage et de prévention) et les actions sur le terrain.

De son côté, la Direction générale de la Santé (DGS) a, selon Francetvinfo, a assuré que ce nouveau comité de pilotage (qui est donc le deuxième) "a permis de présenter l'avancement du nouveau PNDS et des projets de recherche sur cette maladie".

La DGS n'a pas fait qu'annoncer le report du PNDS. Question prévention, en septembre, des spots publicitaires à destination notamment des jeunes publics seront proposés à la radio et à la télévision. Une campagne d'affichage et une application vont également être mises en place, et ce dès le 15 juillet.

La Direction générale de la Santé (DGS) a, selon Francetvinfo, a assuré que ce nouveau comité de pilotage (qui est donc le deuxième) "a permis de présenter l'avancement du nouveau PNDS et des projets de recherche sur cette maladie".


Commentaires

-