Maladie de Lyme, le retour des tiques rappelle l'importance de l'épidémie

Maladie de Lyme, le retour des tiques rappelle l'importance de l'épidémie

Publié le :

Dimanche 21 Mai 2017 - 16:46

Mise à jour :

Dimanche 21 Mai 2017 - 16:53
©Thomas Bresson/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La journée mondiale de la maladie de Lyme avait lieu samedi. A cette occasion, les associations de malades ont rappelé l'ampleur de l'épidémie et dénoncé les problèmes persistants de diagnostics de cette maladie transmise par les tiques.

Les beaux jours sont de retour et avec eux les tiques. Ce n'est donc pas un hasard si c'était samedi 20 qu'avait lieu la journée mondiale consacrée à la maladie de Lyme, infection transmise par cette petite bête et qui est depuis plusieurs années l'enjeu de nombreux débats et même d'affrontements sur le terrain judiciaire.

Cette journée est pour les associations de malades l'occasion de se faire entendre. L'efficacité du dépistage est en effet souvent remis en cause en France. Il faut dire que les symptômes provoqués par la bactérie borrelia burgdorferi responsable de la maladie de Lyme sont nombreux, variés, et peuvent apparaître par intermittence. De nombreux malades ont donc déjà été mal diagnostiqués ou leurs problèmes considérés comme psychosomatiques.

Selon l'association Droit de guérir, 33.000 cas sont détectés chaque année en France, mais il serait 10 fois plus nombreux dans la réalité. Fort heuresement, tous les personnes mordues par une tique infectée ne développe pas la maladie. Dans une pétition adressée à l'ex-ministre de la Santé Marisol Touraine, l’association jugeait ainsi que "depuis 30 ans cette épidémie n’est pas prise au sérieux par les autorités sanitaires françaises, laissant ainsi de nombreux malades sans aucune perspective de guérison et des dizaines de milliers d’enfants dans la souffrance".

Certains malades sont même aller jusqu'à porter plainte contre X après des années passées sans diagnostic.

Pour se protéger de la maladie, il convient de se protéger des tiques. Pour cela il est recommandé d'éviter les sous-bois et hautes herbes prisés de ces acariens, de couvrir la peau notamment en passant ses chaussettes au-dessus du pantalon et d'examiner son corps en détail (cuir chevelu, oreilles...) au retour d'une promenade en forêt.

 

Près de 300.000 personnes seraient infectées chaque année sans le savoir par la bactérie responsable de la maladie de Lyme.

Commentaires

-