Maladies cardio-vasculaires: les bénéfices des statines mis en avant

Duo de choc

Maladies cardio-vasculaires: les bénéfices des statines mis en avant

Publié le :

Mardi 05 Avril 2016 - 17:47

Mise à jour :

Mardi 05 Avril 2016 - 17:58
Un vaste essai clinique met en avant l'efficacité des statines contre les risques cardio-vasculaires. Selon cette étude, cette molécule permettrait, couplée à des médicaments contre l'hypertension artérielle, de faire baisser ces risque de près de 30%.
©John Rowley/Mood Boar/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les statines semblent avoir gagné leurs lettres de noblesse. Cette molécule dont l'usage avait parfois été remise en cause, notamment pour ses effets secondaires, serait d'une grande efficacité contre le cholestérol et donc les troubles cardio-vasculaires.

Telles sont les conclusions d'une vaste étude portant sur l'efficacité des statines lorsqu'elles sont combinées avec des antihypertenseurs, médicaments contre l'hypertension artérielle. Les tests ont été menés par le Pr Salim Yusuf, de l'université MacMaster (Canada) sur 12.705 personnes et avec l'aide de 228 autres centres répartis dans 21 pays.

Ils ont été menés sur des personnes bien portantes mais présentant des facteurs à risque cardio-vasculaires (excès de poids, tabagisme, antécédents familiaux). Plusieurs groupes ont été constitués et traités avec des statines, des antihypertenseurs, les deux, ou encore avec un placebo à titre de groupe témoin.

Les résultats sont largement en faveur des statines. Seules, elles ont permis de réduire les risques d'infarctus et d'accidents cardio-vasculaire (AVC) chez 25% des participants. Couplées à des antihypertenseurs, le chiffre monte même à 29% en moyenne et même à 40% chez les sujets ayant une tension artérielle élevée.

Sans remettre en cause leur efficacité, la Haute autorité de la santé publique puis l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) avaient tout de même mis en garde en 2013 et 2014 contre un mauvais usage des statines ou leurs effets secondaires diabétogènes.

Mais selon le Pr Yusuf, les implications sont "énormes". Ils considèrent que les statines devraient être prescrites à 20 à 30 millions de personnes supplémentaires dans le monde, en plus des 25 millions déjà traitées, notamment en France.

 

Le principal auteur de l'étude recommande d'élargir la prescription des statines à au moins 20 millions de patients dans le monde.

Commentaires

-