Malformations: des crèmes contre l'acné (enfin?) interdites aux femmes enceintes

Malformations: des crèmes contre l'acné (enfin?) interdites aux femmes enceintes

Publié le :

Vendredi 26 Octobre 2018 - 12:39

Mise à jour :

Vendredi 26 Octobre 2018 - 12:55
©Fred Dufour/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

L'Agence nationale de santé et de sécurité du médicament a fait savoir jeudi que les traitements contre l'acné contenant des rétinoïdes et utilisés par voie cutanée étaient désormais contre-indiqués pour les femmes enceintes ou espérant le devenir. Une mesure demandée depuis plusieurs années par certains acteurs de santé en raison du risque de malformation du bébé.

Les autorités médicales ont décidé d'étendre aux traitements par voie cutané la contre-indication pour les femmes enceintes de plusieurs médicaments contre l'acné, ainsi qu'à celles tentant de concevoir.

Il s'agit des médicaments contenant des rétinoïdes (trétinoïne, isotrétinoïne, adapalène, tazarotène). Une substance qui peut provoquer dans de nombreux cas des malformations du fœtus voire la mort in-utero lorsqu'elle est consommée par voie orale. Le risque que la substance atteigne le bébé via la peau apparaissait jusque-là négligeable.

Voir: Coup de filet mondial sur les faux médicaments, 500 tonnes saisies

Plusieurs acteurs de santé ont cependant dénoncé ces dernières années le fait que les médicaments sous forme de gel ou de crème ne se voient pas appliquer les mêmes mises en garde. C'est désormais chose faite, ou presque. L'Agence nationale de santé et de sécurité du médicament (ANSM) a fait savoir jeudi 25 que les traitements par voie cutanée contenant des rétinoïdes étaient désormais "contre-indiqués chez la femme enceinte ou planifiant une grossesse". Une précaution qui contrairement aux cachets ou gélules ne semble donc pas étendue aux femmes simplement en âge de procréer et n'ayant pas recours à la contraception.

Cette mesure est donc pour certains mise en place trop tardivement. Mais l'ANSM précise que les études menées sur le sujet ont conclu "qu’un passage dans la circulation sanguine des rétinoïdes à travers la peau semble négligeable dans les conditions habituelles de traitement". En revanche il "ne peut être totalement exclu".

Elle dévoile également la liste des médicaments concernés par cette nouvelle contre-indication, classés par type de rétinoïde utilisé:

Tretinoine : Zanea, Erylik, Retacnyl, Effederm, Ketrel, Locacid

Isotretinoine : Antibiotrex, Roaccutane

Adapalène : Differine, Epiduo, génériques d'adapalène

Tazarotène : Zorac

Lire aussi: Moins rembourser les patients refusant les médicaments génériques, une fausse bonne idée?

Les médicaments contre l'acné contenant des rétinoïdes peuvent provoquer des malformations chez le fœtus.


Commentaires

-