Malnutrition: 5 enfants sur 6 n'ont pas accès à suffisamment de nourriture pour grandir dans de bonnes conditions

Malnutrition: 5 enfants sur 6 n'ont pas accès à suffisamment de nourriture pour grandir dans de bonnes conditions

Publié le :

Lundi 17 Octobre 2016 - 17:40

Mise à jour :

Lundi 17 Octobre 2016 - 17:57
©Julien Harnels/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Malgré les efforts et les programmes internationaux, et le recul des famines, la grande majorité des jeunes enfants n'ont pas accès à une nourriture suffisante pour grandir convenablement et en bonne santé. En cause: la difficulté d'accès à la nourriture de qualité.

Si les chiffres sur la grande pauvreté dans le monde ne cessent de s’améliorer, certaines données rappellent l’ampleur du chemin qu’il reste encore à parcourir. Selon un nouveau rapport de l’Unicef, cinq enfants sur six âgés de moins de deux ans ne consommeraient pas suffisamment d’aliments nutritifs pour assurer leur croissance dans de bonnes conditions. Le rapport estime même qu’une alimentation correcte permettrait d’éviter la mort de 100.000 jeunes enfants chaque année.

Et c’est dès les premiers jours de l’existence que ces inégalités interviennent selon l’organisation. Seuls 55% des nouveaux-nés tètent le sein de leur mère dans les instants suivant la naissance alors qu’un tel allaitement est préconisé idéalement dans la première heure.

Les choses continuent ensuite: l’Unicef précise qu’à 11 mois, 20% des enfants n’ont encore eu de quelconque nourriture solide, alors que le lait maternel devient clairement insuffisant dès l’âge de 6 mois. En grandissant, un tiers des enfants doivent composer avec le manque de variété des repas qui les prive des apports essentiels pour leur organisme. La moitié des enfants en âge préscolaire souffre en outre d’anémie.

L’une des causes principales de ces chiffres alarmants reste le coût élevé pour certaines population des protéines animales comme la viande, le poisson, les œufs ou les produits laitiers. De plus, alors que cinq repas sont recommandés pour les jeunes enfants de moins de trois ans (les trois repas des adultes plus deux petites collations), seul un sur deux y a accès.

 

Au moins 100.00 enfants pourraient être sauvés chaque année.


Commentaires

-