Marisol Touraine: les malades "trouveront à se faire soigner" pendant les fêtes malgré la grève des médecins

Marisol Touraine: les malades "trouveront à se faire soigner" pendant les fêtes malgré la grève des médecins

Publié le :

Mercredi 17 Décembre 2014 - 12:29

Mise à jour :

Mercredi 17 Décembre 2014 - 15:10
La ministre de la Santé, Marisol Touraine, assure que la grève des médecins ne devrait pas empêcher les malades d'être soignés pendant les fêtes de fin d'année, alors que le conseil de l'ordre des médecin prévoit 70 à 80% de fermetures de cabinets.
©Chamussy/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Marisol Touraine a réagi ce mercredi après l'appel à la grève de plusieurs syndicats de médecins libéraux. "Je veux rassurer les Français et leur dire que ceux qui seront malades, je ne leur souhaite évidemment pas, mais ceux qui seront malades trouveront à se faire soigner", a assuré la ministre de la Santé.

"Les services du ministère de la Santé seront évidemment en contact dans chaque département avec les médecins pour voir qui sera sur place, qui pourra assurer les soins et, par ailleurs, les services hospitaliers accueilleront ceux qui auront besoin d’être accueillis" a poursuivi Marisol Touraine.

Les médecins généralistes manifestent contre le tiers payant et réclament une revalorisation de la consultation. Les médecins urgentistes veulent, eux, se voir intégrés dans les professions concernées par le compte pénibilité et obtenir une revalorisation de l'indemnité de garde.

Six syndicats de médecins (généralistes, spécialistes, urgentistes et cliniques privées) ont appelé à la grève et à la fermeture de leurs cabinets entre Noël et le Nouvel an pour protester contre le projet de loi santé. Selon le conseil de l’ordre des médecins, 70 à 80 % des portes seront closes entre les 24 et 31 décembre.

Jean-Paul Ortiz a appelé lors d'une conférence de presse de la CSMF (Confédération des syndicats médicaux français) mardi 16 à la grève de tous les médecins libéraux pour "sauver la médecine libérale". Quelques jours plus tôt, il avait été reçu par Marisol Touraine. S'il a parlé de "signes d'ouvertures" le mouvement est maintenu faute de "traduction dans les faits".

Face à ce mouvement d’ampleur, l’Agence régionale de santé (ARS)  étudie la possibilité de réquisitionner des médecins pour garantir la sécurité des patients, de jour comme de nuit.

 

Les médecins seront en grève pendant les fêtes de fin d'année.


Commentaires

-