Carte vitale: pourquoi elle sera bientôt supprimée

Carte vitale: pourquoi elle sera bientôt supprimée

Publié le 14/02/2020 à 10:38 - Mise à jour à 10:45
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
La carte vitale devrait commencer à disparaître l’an prochain pour tous les assurés sociaux et sera remplacée par une appplication, pour "aller plus vite". Acondition de posséder un smartphone (bien chargé). 
 
D’ici 2021 si tout va "bien" nous n'aurons donc "plus besoin" de vérifier au fond de notre portefeuille si la carte vitale y est avant de partir chez le médecin. Elle sera dématérialisée, avec à terme une disparition –non encore programmée– de la carte verte telle qu'on la connait aujourd’hui.
 
 
Via une application
 
C’est la CPAM qui a mis au point, avec GIE-Sesam Vitale, une application dédiée et baptisée apCV. L’avantage pour les 59 millions de titulaires tiendra dans un gain de temps, avec la mise et jour automatique des droits et une gestion automatisée des mutuelles. L’accès à différents services d’Ameli devrait également être possible via l’application. 
 
Pour le reste la e-carte vitale fonctionnera exactement comme la carte actuelle apparue dans nos portefeuilles en 1998 et visera à permettre l’identification des patients dans l’intégralité du système de santé. 
 
Ensuite les ordonnances
 
Une expérimentation devrait débuter rapidement dans deux régions, elle avait été annoncée pour la fin 2019. Le ministère de la Santé a déjà prévenu:  cette carte vitale dématérialisée constituera un premier pas. 
 
Le projet est en effet plus vaste, l’étape suivante devrait être la dématérialisation des ordonnances et leur transmission directe à la pharmacie. La prescription de médicaments représente en effet la moitié des ordonnances actuellement délivrées.
 
Système à deux vitesses? 
 
Si l’on ajoute le DMP, le dossier médical partagé, le tout numérique gagne donc aussi le secteur de la santé. Le risque, toutefois, est de créer un système à deux vitesses, entre les personnes qui sont équipées d’un smartphone et celles qui ne le sont pas, ou tout simplement n’en veulent pas. La marche triomphante du progrès technique au détriment du progrès social? En tout cas, de l'électrité à tout va.
 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Après 23 ans de bons et loyaux services, la carte vitale passera bientôt sur smartphone

Fil d'actualités Société