Méningite-C: vaccination recommandée après des décès en Creuse, Allier et Rhône

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Méningite-C: vaccination recommandée après des décès en Creuse, Allier et Rhône

Publié le 21/12/2015 à 11:35 - Mise à jour à 11:36
©Fred Tanneau/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Les autorités de santé de l'Allier, de la Creuse et du Rhône recommandent la plus grande vigilance à la suite de quatre cas de méningite-C récemment signalés, dont trois mortels. Dans certaines communes, la vaccination est recommandée.

Quatre cas, dont trois mortels, de méningite-C liés à une souche "très virulente" ont été recensés en Allier et en Creuse, a-t-on appris auprès des Agences régionales de santé (ARS) concernées, qui recommandent la vaccination pour les personnes âgées de 12 mois à 24 ans.

L'ARS Rhône-Alpes a elle aussi recommandé cette vaccination pour quelques communes du Rhône après le décès, jeudi soir à l'hôpital, d'un collégien de 14 ans scolarisé dans la commune de l'Arbresle et qui avait contracté une infection invasive à méningocoque de groupe-C.

Aucun lien entre les souches de méningocoque-C identifiées dans l'Allier et la Creuse d'une part, et dans le Rhône d'autre part, n'a été pour l'instant établi.

Deux jeunes gens âgés d'environ 20 ans, un homme en Creuse et une femme dans l'Allier, ont succombé à la maladie mi-novembre. La troisième victime, de nationalité étrangère, a été exposée à la bactérie lors de son passage à Montluçon par un lien indirect avec l'un des deux premiers cas de décès, a expliqué l'ARS de l'Auvergne.

Les quatre cas recensés au total en Creuse et Allier sont "liés à une même souche de méningocoque", qui semble "très virulente". Survenus dans un intervalle de temps limité et dans deux départements voisins, ils font craindre aux autorités sanitaires l'installation de cette souche bactérienne dans les zones touchées.

Dans le Rhône, l'adolescent décédé jeudi était scolarisé en 3ème dans un collège de l'Arbresle. "Les élèves ayant été en contact direct, rapproché (à moins d'un mètre) et prolongé avec cet adolescent dans les 10 jours qui ont précédé son hospitalisation, ont été identifiés" et "un traitement antibiotique préventif leur est d'ores-et-déjà prescrit", souligne l'ARS Rhône-Alpes dans un communiqué.

Mais deux autres cas de méningite (dont un de groupe-C confirmé) ont été détectés fin octobre dans des écoles maternelles de l'Arbresle et de Saint-Pierre-la-Palud (Rhône).

L'ARS Rhône-Alpes recommande donc la vaccination "pour l'ensemble de la population" âgée de 12 mois à 24 ans, particulièrement sensible à cette bactérie, "notamment celle habitant ou fréquentant les communes de l'Arbresle, de Saint-Pierre-la-Palud, de Saint-Bel et de Savigny".

Cette vaccination, en une seule injection, n'est pas obligatoire mais est prise en charge par la Sécurité sociale.

"L'idée est d'éradiquer la bactérie chez des éventuels porteurs sains" qui pourraient contaminer d'autres personnes. Rare en France, cette maladie se transmet directement d'une personne à une autre à partir des sécrétions oro-pharyngées (postillons, toux, etc.). Elle touche essentiellement les enfants et les adolescents et même si elle n'est pas toujours mortelle, peut se traduire par des séquelles durables.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


La vaccination contre la méningite est recommandée dans certaines communes du Rhône, de la Creuse et de l'Allier.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-