Mesures contre le covid : faut-il encore serrer la vis ou lâcher du lest ? Les médecins s’opposent

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Mesures contre le covid : faut-il encore serrer la vis ou lâcher du lest ? Les médecins s’opposent

Publié le 16/09/2020 à 14:50 - Mise à jour à 15:11
© KAREN BLEIER / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Peut-on reprendre une vie normale ou faut-il resserrer sa vigilance face à l’épidémie de coronavirus ? A l’heure où la deuxième vague de Covid-19 fait trembler l’Europe, les professionnels de santé se contredisent sur l’attitude à adopter.

Fin de la trêve estivale. En cette rentrée 2020, la plupart des pays européens enregistrent une hausse du nombre de malades touchés par le Covid-19 et le mot « seconde vague » est sur toute les lèvres.

Des médecins français appellent à « siffler la fin de la récréation »
Conséquence directe, chez certains professionnels de santé, l’inquiétude monte. Dans une tribune publiée le 12 septembre sur le Journal Du Dimanche, un collectif de médecins appelle les Français à limiter les rassemblements privés et à se montrer plus vigilants.

« Il est temps de faire attention dans le milieu privé. Des contaminations ont lieu lors de réunions de famille ou d'amis. Nous comprenons qu'après une semaine difficile, vous ayez envie de profiter de vos proches le week-end. C'est malheureusement dans ces situations que vous risquez soit de contracter le virus, soit de le diffuser », alerte ainsi le médecin généraliste Jimmy Mohamed et cinq cosignataires.

Pour eux, il est nécessaire de « siffler la fin de la récréation. » Leurs recommandations : « Évitez, autant que possible, les rassemblements privés. Réduisez le nombre de personnes présentes dans le cadre privé. Si possible, reportez toute réunion. Sinon, portez un masque, comme au travail. Sans oublier la distanciation. »

… D’autres évoquent des mesures de sécurité folles et disproportionnées
Dans une tribune diffusée le 11 septembre sur FranceSoir et signée par une union mondiale de professionnels de santé, l’opinion est radicalement différente. Pour la soixantaine de signataires, les mesures prises pour lutter contre le Covid sont « folles et disproportionnées ». La raison ? Le Covid-19 n’est ni plus contagieux ni plus mortel que d’autres virus qui ont circulé auparavant (le H2N2 en 1957, le H3N2 en 1968, le SARS-CoV en 2003, le H5N1 en 2004, le H1N1 en 2009, le MERS-CoV en 2012, la grippe saisonnière tous les ans…). Pour ces médecins, rien ne justifie qu’on confine les pays, bloque l’économie mondiale, paralyse le système éducatif, impose une distanciation sociale ou dise « à des gens sains de porter des masques ».

Les mesures prises par les gouvernements du monde pour contrer le virus feraient d’ailleurs plus de mal que de bien et entraîneraient un flot de conséquences catastrophiques : « suicide de gens angoissés (…) développement de pathologies psychiatriques, paralysie du parcours éducatif des élèves et des étudiants à l’université, impacts négatifs et dangers sur les animaux, négligence des autres maladies (surtout chroniques) et augmentation de leur mortalité, augmentation des violences conjugales, pertes économiques, chômage, crise économique majeure (…), graves conséquences sur l’agriculture, déstabilisation des pays et de la paix sociale et risque de déclenchement de guerres. »

Alors que les mesures prises pour lutter contre le coronavirus diffèrent d'un pays à l'autre, pensez-vous que les mesure prises en France sont suffisantes pour protéger la population ? 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Mesures contre le covid : faut-il encore serrer la vis ou lâcher du leste ? Les médecins s’opposent

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-