Mieux dormir grâce à la mélatonine: gare aux compléments alimentaires

Mise en garde de l'Anses

Mieux dormir grâce à la mélatonine: gare aux compléments alimentaires

Publié le :

Mercredi 11 Avril 2018 - 09:20

Mise à jour :

Mercredi 11 Avril 2018 - 09:36
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a affirmé ce mercredi que les compléments alimentaires à base de mélatonine, utilisés pour mieux dormir, pouvaient être dangereux pour la santé. L'organisme a déconseillé sa consommation à plusieurs catégories de personnes dont les femmes enceintes, les enfants et les adolescents.
©Parth Sanyal/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La prudence est de mise. Alors qu'ils sont nombreux à prendre des compléments alimentaires à base de mélatonine pour mieux dormir, l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) a affirmé ce mercredi 11 qu'ils pouvaient s'avérer dangereux. L'organisme a conclu à des "risques" pour la santé en raison des possibles effets secondaires. 

En libre service en France, ces compléments engendreraient chez certaines catégories de personnes des symptômes généraux (céphalées, vertiges, somnolence, cauchemars, irritabilité), des troubles neurologiques (tremblements, migraines) mais aussi des troubles gastroentérologiques (nausées, vomissements, douleurs abdominales).

L'Agence a donc expliqué que la consommation de mélatonine sous forme de complément alimentaire devait être évitée ou soumise à l’avis d’un médecin pour les patients à risques. Il s’agit en particulier des femmes enceintes et allaitantes, des enfants et des adolescents, des personnes souffrant de maladies inflammatoires, auto-immunes, d’épilepsie, d’asthme, de troubles de l’humeur, du comportement ou de la personnalité, ainsi que des personnes suivant un traitement médicamenteux.

Lire aussi - Grossesse: prendre des compléments alimentaires sans prescription comporte des risques

L'organisme a également déconseillé la consommation de compléments alimentaires pour "les personnes devant réaliser une activité nécessitant une vigilance soutenue chez lesquelles une somnolence pourrait poser un problème de sécurité".

Il a aussi rappelé, au travers d'un communiqué, l'importante de limiter la prise de ces produits à un usage ponctuel de 2 mg et d'en parler à un médecin. Au total, les Français achèteraient 1,4 million de boîtes par an de ces gélules, selon Synadiet, l'organisation professionnelle des compléments alimentaires.

L’Anses a recommandé à certaines personnes d’éviter la consommation de compléments alimentaires à la mélatonine.

Commentaires

-