Misophonie: quand les petits bruits des autres deviennent insupportables…

Une pathologie sans traitement

Misophonie: quand les petits bruits des autres deviennent insupportables…

Publié le :

Mardi 07 Février 2017 - 20:53

Mise à jour :

Mardi 07 Février 2017 - 20:56
Les bruits de mastication, les reniflements, les frottements, peuvent agacer plus que de raisons certaines personnes. Ce trouble porte un nom: la misophonie, et il n'y a aucune façon de la traiter.
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :
-A +A

Si vous ne supportez pas entendre vos collègues manger la bouche ouverte, renifler sans jamais se moucher, tapoter le bureau avec leur stylo ou encore faire des petits bruits de frottement, alors vous souffrez peut-être de misophonie.

Des chercheurs britanniques ont étudié le phénomène et ont récemment publié leurs conclusions dans la revue scientifique Current Biology. Ils ont découvert que les personnes souffrant de misophonie n'ont pas les mêmes connexions neuronales que les autres, dans certaines zones du cerveau seulement.

En effet, le lobe frontal du cerveau contiendrait trop de myéline, une substance qui sert à isoler et à protéger les fibres nerveuses. Ce qui aurait pour conséquence, chez les misophones, d'accroitre l'activité cérébrale et de provoquer des troubles de l'attention face à cette impossibilité de faire abstractions de ces petits bruits dérangeants. Il serait même difficile pour certains sujets de calmer la colère qu'ils ressentent face à cette pathologie incomprise. Poussée à l'extrême, la misophonie provoquerait même des envies de meurtres.

"Les changements neurologiques démontrés dans cette étude sont des preuves que cette maladie est un véritable trouble neurologique, ce qui devrait convaincre la communauté médicale sceptique", a espéré l'un des responsables de cette étude, travaillant dans l'Institut de neurosciences de l'université de Newcastle en Angleterre. Les scientifiques espèrent que cette étude va contribuer à développer un traitement ou au moins à attirer l'attention des médecins. Pour l'instant, la meilleure solution reste donc de mettre des boules quies, et de faire preuve de patience…

Contre la misophonie, aucune traitement, uniquement les boules quies.

Commentaires

-