Monoparentalité: les mères célibataires s'usent la santé

Monoparentalité: les mères célibataires s'usent la santé

Publié le 20/05/2015 à 09:50 - Mise à jour à 10:01
©Gile Michel/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): AZ

-A +A

Selon une récente étude américaine, la santé des mères célibataires se détériorerait différemment selon les pays. Un phénomène qui s'expliquerait notamment par les politiques sociales mises en place et la proximité de l'entourage.

Difficile aujourd'hui pour une mère célibataire de jongler entre éducation des enfants, vie professionnelle et difficultés du quotidien. Si certaines arrivent tout de même à être sur tous les fronts, une récente étude américaine, publiée dans la revue Journal of Epidemiology & Community Health, vient de révéler le danger que peut avoir ce modèle familial sur leur santé.

En France, près de deux millions de familles sont monoparentales, dont la grande majorité est gérée par des femmes. Selon les résultats de l'étude, ces dernières seraient plus fragiles physiquement et psychologiquement que les femmes mariées, du fait de l'accumulation des rôles. Pour parvenir à cette conclusion, 25.000 femmes de plus de 50 ans habitant aux Etats-Unis, en Angleterre et dans 13 pays d'Europe dont la France ont été questionnées.

Les chercheurs de l'université américaine de Harvard ont ainsi révélé que certaines épreuves de la vie comme le divorce, la maternité précoce (avant 20 ans) ou bien le seul fait d'élever seule ses enfants augmenteraient les risques de contracter des maladies cardiovasculaires, de troubles de la santé mentale, de pathologies chroniques, voire de décès prématurés, après 50 ans. Selon les régions du monde et les modèles culturels, la monoparentalité serait vécue différemment. D'après leurs résultats, les mères anglaises, américaines, danoises et suédoises souffriraient plus que les autres de la monoparentalité.

A contrario, les résultats révèlent que les mères isolées qui vivent dans le sud de l’Europe (Italie, Espagne et Grèce) sont en meilleure santé à 50 ans que les autres mères célibataires. Un phénomène qui s'expliquerait, selon les chercheurs, par la proximité de l'entourage qui leur permet de sortir un peu de leur isolement et un soutien (parfois financier) de taille.

Pour les chercheurs, le manque d'argent joue également un rôle dans la dégradation de la santé des mères célibataires. "La monoparentalité est associée à la pauvreté dans de nombreux pays, mais elle se retrouve plus aux Etats-Unis qu'en Europe", ont-ils expliqué. Dans les pays comme la France où la protection sociale existe "les aides sociales contribuent à alléger le problème de la pauvreté".

Dans le détail, une Française sur cinq seulement est une mère célibataire, contre deux femmes sur cinq en Suède et au Danemark. Aux États-Unis, un tiers des femmes est "parent isolé" avant 50 ans.

 

Auteur(s): AZ


PARTAGER CET ARTICLE :


En France, une femme sur cinq est une mère célibataire.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-