Moustique tigre: les départements à risques

Moustique tigre: les départements à risques

Publié le :

Jeudi 16 Juillet 2015 - 12:48

Mise à jour :

Jeudi 16 Juillet 2015 - 13:06
©naturegirl78/Flickr
PARTAGER :
-A +A

Actif de jour comme de nuit et capable de causer des maladies potentiellement mortelles, le moustique tigre est actuellement "présent" et "actif" dans 20 départements français, selon le site spécialisé Vigilance-Moustiques, qui les a classés en vigilance rouge. Parmi les zones les plus à risques, on compte notamment Paris.

L’été est revenu et, avec lui, ces habituels désagréments: la canicule et… les moustiques. Et cette année, la chaleur et l’humidité sont telles qu’une espèce particulièrement dangereuse de moustique prolifère: l’Aedes albopictus, familièrement appelé "moustique tigre". Actif de jour comme de nuit et capable de causer des maladies potentiellement mortelles comme la dengue et le chikungunya, cette espèce venue d’Asie est actuellement "présente" et "active" dans 20 départements français, selon le site spécialisé Vigilance-Moustiques qui les a classés en vigilance rouge.

Parmi ces 20 département, les 10 considérés comme les plus à risques sont l’Hérault (16% des déclarations de cas en 2014), les Bouches-du-Rhône (13%), le Var (5%), la Loire-Atlantique (2,7%), Paris (2,7%), la Charente-Maritime (2,7%), la Haute-Garonne (2,7%), les Alpes-Maritimes (2%), la Gironde (2%) et le Vaucluse (2%).

Le site a également placé 21 départements en vigilance orange, ceux où le moustique tigre a été intercepté ponctuellement dans les années passées, tandis que 28 autres sont sous veille entomologique.

Originaire d’Asie, l'AedesAlbopictus, de couleur noire et dotée de rayures blanches sur les pattes et l’abdomen, est difficilement visible puisqu’il ne mesure que quelques millimètres. D’une adaptabilité redoutable, il peut coloniser chaque recoin contenant de l’eau. Aussi, pour en venir à bout, il est suggéré de traquer toutes les traces d’eau stagnantes présentes dans le jardin: pots de fleurs, pneus usagers, jeux d’enfants, arrosoirs… tout est à surveiller. L’Agence Régionale de Santé d’Aquitaine, en partenariat avec l'Etablissement Interdépartemental pour la Démoustication du Littoral Atlantique, recommande notamment de couvrir les réservoirs d'eau douce de moustiquaires, ainsi que les piscines lorsqu'elles ne sont pas utilisées.

Si, malgré tout, le moustique tigre persiste, n’hésitez pas à activer la climatisation ou un ventilateur afin de perturber son vol et de pouvoir ainsi l’attraper plus aisément. Il est également conseillé de s’asperger de spray et d’utiliser des diffuseurs électriques dans la maison. Enfin, ne pas oublier les moustiquaires, qui restent somme toute les barrières les plus efficaces contre les attaques de la bête. 

Pour voir la carte actualisée en temps réel, rendez-vous sur le site de Vigilance-Moustiques.

 

 

 

Originaire d’Asie, l'AedesAlbopictus peut coloniser chaque recoin contenant de l’eau.


Commentaires

-