Myopie: les jeunes français de plus en plus touchés

Myopie: les jeunes français de plus en plus touchés

Publié le 02/09/2015 à 16:14 - Mise à jour à 16:45
©Gimli_36/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): RT

-A +A

Aujourd'hui, un quart des Français âgés de 16 à 24 ans souffrent de myopie, selon un baromètre d'Opinionway. Cela s'explique en partie en raison du temps passé devant des écrans: huit heures au total, dont plus de trois heures devant un ordinateur et deux heures sur un smartphone.

Alors que la myopie touche aujourd'hui deux fois plus de personnes en France qu'il y a quarante ans, les jeunes sont de plus en plus affectés par ce trouble de la vision. En effet, un quart des Français âgés de 16 à 24 ans souffrent désormais de ce mal qui empêche de voir clair de loin, selon le dernier baromètre de la santé visuelle des Français réalisé par Opinionway. Cela s'explique en partie à cause du temps passé par ces jeunes devant des écrans: huit heures au total par jour, dont plus de trois heures devant un ordinateur et deux heures sur un smartphone.

Ainsi, afin de limiter la casse, l'association nationale pour l'amélioration de la vue (AsnaV) recommande à tous ceux qui travaillent au quotidien sur des ordinateurs d'instaurer des pauses régulières toutes les 20 minutes "en portant son regard au loin" (ce que seuls 40% des 16-24 ans font actuellement). Il s'agit également de se positionner à "au moins 50 cm" de l'écran, et de l'orienter bien face à soi.

Mais les écrans ne sont le seul facteur de myopie: le manque d'exposition à la lumière extérieure peut également jouer. En effet, il oblige l'œil à s'adapter à l'éclairage intérieur. Ainsi, selon divers études, passer moins de 3 heures par jour à l'extérieur augmenterait les risques de moins bien voir. Les médecins recommandent donc aux parents de faire jouer leurs enfants au maximum dehors, afin qu'ils reposent les yeux.

Car les 16-24 ans ne sont pas les seuls menacés par la myopie. Celle-ci pouvant également être d'origine génétique, les jeunes enfants n'en sont pas à l'abri. L'Asnav profite donc de la rentrée scolaire pour rappeler "l'importance de faire contrôler la vue des jeunes enfants pour corriger d’éventuels défauts visuels pouvant impacter la scolarité". Car, selon elle, 80% des informations liées à l'apprentissage passent par la vue et "30% des cas d’échecs scolaires dans l’enseignement primaire seraient dus à une détection tardive d’un problème de vue".

Parmi les signes qui doivent alerter les parents, un enfant qui regarde les objets d'extrêmement près, écrit le nez collé sur son cahier, plisse les yeux devant la télévision ou fait des fautes alors qu'il recopie. 

 

Auteur(s): RT


PARTAGER CET ARTICLE :


La myopie serait-elle le mal du siècle?

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-