Nanoparticules: 100% des sucreries testées par 60 millions de consommateurs contiennent du dioxyde de titane

Scandale

Nanoparticules: 100% des sucreries testées par 60 millions de consommateurs contiennent du dioxyde de titane

Publié le :

Jeudi 24 Août 2017 - 11:01

Mise à jour :

Jeudi 24 Août 2017 - 11:20
Des additifs sont présents sous forme de nanoparticules dans des sucreries sans que ce soit spécifié, dénonce le magazine "60 Millions de Consommateurs" dans son édition de septembre. Il s'agit de dioxyde de titane, une molécule susceptible de provoquer des lésions cancéreuses.
©Chris van Dyck/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Selon 60 millions de consommateurs, des additifs sont présents sous forme de nanoparticules dans des sucreries sans que ce soit spécifié. L'association s'inquiète de leurs effets pour la santé et déplore l'opacité des industriels. Elle précise que "100 % des bonbons et gâteaux que nous avons testés contiennent du dioxyde de titane sous forme de nanoparticules".

L'additif en question, le E171, est utilisé communément dans l'industrie agroalimentaire et cosmétique pour blanchir confiseries, plats préparés et même des dentifrices. Les 18 produits testés présentent du dioxyde de titane sous forme de nanoparticules à un taux supérieur à 10% sans en faire la mention dans la composition. Et ce alors même qu'à ce taux, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) recommande qu'il en soit fait mention sur l'étiquette.

Les concentrations varient cependant: elles représentent 12% des additifs présents dans les biscuits Napolitain de Lu, 20% dans les M&M's et 100% dans les desserts Monoprix Gourmet.

"On ne sait pas grand-chose sur cette forme nano. C'est ça qui nous pose problème, d'autant plus qu'une étude récente de l'Inra est parue en janvier 2017, qui entraîne un peu de suspicion", a fait savoir l'un des auteurs de l'étude. En effet, les chercheurs de l'Inra avaient inoculé à des rats pendant 100 jours de l'E171 contenant 40 à 45% de nanoparticules, une quantité similaire à celle que nous pouvons parfois ingéré en mangeant ce type de produits. Les résultats de cette expérience ont montré que 40% des rats présentaient des lésions pré-cancéreuses dans le côlon à la fin de l'expérience. Même si on ne peut pas appliquer ces pourcentages à l'homme, l'étude pose quand même question.

"Lorsqu'une substance étrangère s'immisce au sein même d'une cellule, on peut évidemment supposer qu'il peut y avoir des dégâts, en tout cas un dérèglement de certaines de ces cellules", souligne 60 millions de consommateurs.

"100 % des bonbons et gâteaux que nous avons testés contiennent du dioxyde de titane" annonce 60 millions de consommateurs.

Commentaires

-