L'obésité tue plus dans le monde que la famine

L'obésité tue plus dans le monde que la famine

Publié le :

Mardi 18 Juillet 2017 - 12:50

Mise à jour :

Mardi 18 Juillet 2017 - 12:58
Contrairement aux idées reçues, c'est l'obésité qui provoque le plus de décès dans le monde et pas la famine. Ce fait avait déjà été prouvé en 2012 et a été confirmé par une récente étude de chercheurs de l'Université de Washington, à Seattle dans le nord ouest des Etats-Unis, sur l'effet du surpoids sur la santé.
© TIM SLOAN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une étude confirme à nouveau que l'obésité tue plus dans le monde que la famine, contrairement aux idées reçues. En 2012, une enquête publiée dans The Lancet révélait déjà que le surpoids était la cause de trois millions de morts durant l'année alors que "seulement" un million de décès avait été causés par la malnutrition.

Cette fois-ci, c'est une étude réalisée par des chercheurs de l'université de Washington à Seattle, dans le nord ouest des Etats-Unis, s'est intéressée aux "effets du surpoids et de l'obésité sur la santé dans 195 pays" de 1990 à 2015. Celle-ci a été publiée par The New England Journal of Medecine mercredi 12.

Les scientifiques y expliquent avoir "constaté que le surpoids représentait quatre millions de décès et 120 millions d'espérance de vie corrigée de l'incapacité dans le monde en 2015". Ce dernier point est un mode de calcul permettant d'estimer l'espérance de vie d'un individu en soustrayant le nombre d'années perdues à cause de sa (ou ses) maladies: 120 millions de personnes ont donc une espérance de vie réduite à cause de l'obésité dans le monde en 2015 selon l'étude. Les populations les plus touchées sont les personnes issues des millieux défavorisés, qui n'ont pas accès aux produits de qualité, souvent trop chers.

"Près de 70% des décès liés à un IMC (Indice de Masse Corporelle) trop élevés étaient dus à des maladies cardiovasculaires et plus de 60% de ces décès ont concerné des personnes obèses", poursuit l'étude qui dénonce un changement des habitudes alimentaires qui serait à l'origine de toutes ces morts. La surconsommation de sucre et de produits gras, comme ceux des fast-food, ont remplacé les préparations "maison". Un mode de vie dit "occidental" qui s'étend sur tout le globe et pose aussi des questions sur les politiques d'agriculture intensive.

En 2015, quatre millions de décès ont été causés par le surpoids.


Commentaires

-