Paris: l'hôpital Lariboisière accueille sa première "salle de shoot"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Paris: l'hôpital Lariboisière accueille sa première "salle de shoot"

Publié le 10/10/2016 à 16:45 - Mise à jour à 16:55
©Wikimedia Commons
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une salle de consommation à moindre risque va ouvrir vendredi prochain à l'hôpital Lariboisière de Paris dans le 10e arrondissement. Ces structures sont destinées à réduire les risques d’infections, de contaminations (VIH, hépatite C) et d’overdoses liés à la prise de drogue.

Contre vents et marées, l'hôpital Lariboisière de Paris dans le 10e arrondissement, va accueillir la première salle de consommation à moindre risque (SCMR), dite "salle de shoot", le 14 octobre prochain. Selon la définition du projet de loi Santé qui autorise leur expérimentation pendant six ans, les SCMR doivent permettre d’accueillir "des usagers de stupéfiants et d'autres substances psychoactives, majeurs, qui apportent et consomment sur place ces produits, sous la supervision de professionnels de santé et du secteur médico-social".

Ces structures sont destinées à réduire les risques d’infection, de contamination (VIH, hépatite C) et d’overdose liés à la prise de drogue.

Il s'agit d'une salle de 430 m2, avec six box individuels destinés aux injections, six autres places dans une salle commune, une salle d'inhalation, une salle de repos et un cabinet infirmier. Selon les associations qui vont gérer le projet, plus de 200 personnes sont attendues chaque jour. La salle sera ouverte sept jours sur sept, de 13h30 à 20h30 et proposera des seringues stérilisées, du coton et du désinfectants mis à la disposition des "consommateurs".

Comme le précise le journal Le Monde, seul le motif de vente de stupéfiants pourra conduire à une arrestation par les forces de l'ordre à proximité de la SCMR, au contraire de la consommation de produits illicites. "Il ne s’agit en aucun cas de banaliser la consommation de drogues. Mais fermer les yeux face à une telle réalité sociale et sanitaire ne fera pas disparaître le problème. La France fait donc le choix d’inclure plutôt que d’exclure. D’accompagner, plutôt que de stigmatiser", avait déclaré en mars dernier la ministre de la Santé Marisol Touraine.

Une autre salle devrait être inaugurée à Strasbourg d’ici un mois, avant que d'autres villes françaises ne lancent des expérimentations de ce genre.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Une salle de consommation à moindre risque va ouvrir vendredi prochain à l'hôpital Lariboisière de Paris dans le 10e arrondissement.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-