Parkinson: 2 heures et demie d'exercice physique par semaine suffiraient pour ralentir la maladie

Parkinson: 2 heures et demie d'exercice physique par semaine suffiraient pour ralentir la maladie

Publié le 28/03/2017 à 10:44 - Mise à jour à 10:53
©Sautier Philippe/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Selon une nouvelle étude américaine, deux heures et demie d'exercice physique par semaine suffiraient pour ralentir l'évolution de la maladie de Parkinson. Reste désormais à trouver, pour les personnes malades, le type d'exercice qu'ils apprécient.

L'activité physique possède de très nombreuses vertus et pourrait également se révéler efficace pour combattre Parkinson. C'est la conclusion d'une étude publiée dans la revue médicale Journal of Parkinson's Disease. Selon ses résultats, deux heures et demie d'exercice physique par semaine suffiraient pour ralentir l'évolution de la maladie.  

Pour parvenir à ce constat, les chercheurs de l'université Northwestern de Chicago (Etats-Unis) ont passé au crible les données médicales de plus de 3.400 patients malades pendant deux ans. Et durant la durée de l'étude, les participants devaient mentionner lors de chaque visite leur niveau d'activité physique. A leur grande surprise, les résultats ont montré que la qualité de vie et la mobilité de ceux qui faisaient 150 minutes d'exercice chaque semaine déclinaient moins significativement que ceux qui ne pratiquaient aucune (ou très peu) d'activité.

"Les personnes atteintes de la maladie de Parkinson doivent trouver le type d'exercice qu'ils apprécient, même ceux qui ont des symptômes plus avancés", a expliqué Miriam Rafferty, l'auteur de l'étude. Et d'ajouter: "Le résultat le plus important de cette étude suggère que des personnes n'atteignant pas les niveaux recommandés d'exercice physique peuvent s'y mettre dès aujourd'hui pour réduire le déclin de leur qualité de vie et de leur mobilité".

Pour celles et ceux qui l'ignorent, la maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative caractérisée par la destruction d’une population spécifique de neurones. Rarissime avant 45 ans, elle touche des personnes plus âgées, avec un pic autour de 70 ans: au total, 1% des plus de 65 ans sont concernés. Selon l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) entre 100.000 et 120.000 personnes sont touchées en France, et environ 8.000 nouveaux cas se déclarent chaque année. Et compte tenu du vieillissement de la population, l’incidence de la maladie progresse.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Au total, entre 100.000 et 120.000 personnes sont touchées en France par la maladie de Parkinson.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-