Pénurie de médicaments: la stratégie des laboratoires en cause

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Pénurie de médicaments: la stratégie des laboratoires en cause

Publié le 29/10/2018 à 12:05 - Mise à jour le 09/11/2018 à 15:35
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

La France est frappée par une pénurie de médicaments inédite par le nombre de produits concernés. Des centaines de traitements sont en rupture de stock régulièrement. Un problème qui serait dû à la stratégie de production des laboratoires pharmaceutiques.

Une pétition lancée en octobre par le collectif Parkinson a mis en lumière la pénurie de médicaments inédite qui frappe la France. Si les personnes souffrant de troubles neurologiques sont particulièrement concernées par cette problématique, ce sont plusieurs centaines de traitements qui viennent à manquer, notamment en raison de problème de production.

"Les personnes atteintes par la maladie de Parkinson doivent trop fréquemment faire face à des discontinuités répétées dans leurs parcours de soins et de santé. Elles subissent en plus depuis quelques mois des ruptures graves dans l’approvisionnement de médicaments qui leur sont indispensables et dont ils ne peuvent pas se passer", a fait savoir l'association de malade France Parkinson dans Le Parisien.

Voir: Tiques - rupture de stock pour le vaccin pendant les vacances

Mais ce sont aussi des anticancéreux, des antibiotiques et des vaccins qui sont victime de ce phénomène. Selon une première estimation l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), ce sont 530 médicaments qui ont été concernés en 2017, contre une quarantaine en 2008. Et on ne parle pas là d'une pénurie de paracétamol pendant 24 heures. Les chiffres portent sur les "les médicaments d’intérêt thérapeutique majeur" introuvables pendant au moins 72 heures , c'est à dire ceux dont l'absence dans les pharmacies peut présenter "un risque grave et immédiat" pour le patient. Ce lundi 29, la liste actualisée de l'ANSM (à consulter ici) affichait plus de 150 produits.

Cette situation serait due aux modes de production actuels. La grande majorité des médicaments sont en effet produits en Asie ou aux Etats-Unis, souvent sur un seul ou quelques sites. A cela s'ajoute une production en flux tendu pour limiter les stocks et donc les coûts. Par conséquent, chaque incident entravant la production est susceptible de provoquer une pénurie.

Lire aussi:

Coup de filet mondial sur les faux médicaments, 500 tonnes saisies

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le mode de production de nombreux médicaments favoriserait la pénurie.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-