La pilule du lendemain sera bientôt gratuite pour toutes

Auteur(s)
Marc Antognetti, pour FranceSoir
Publié le 30 septembre 2022 - 12:20
Image
pilule du lendemain
Crédits
Unsplash
Deux molécules sont utilisées dans la contraception d'urgence : le lévonorgestrel et l'acetate d'ulipristal.
Unsplash

L'accès à la pilule du lendemain sera bientôt gratuit pour toutes les femmes, quel que soit leur âge. Cette délivrance s'effectuera en pharmacie et sans ordonnance, a annoncé mardi le ministre de la Santé François Braun.

La gratuité étendue

Jusqu'à présent, la pilule du lendemain était disponible gratuitement, sans prescription médicale et de manière anonyme pour les mineures, auprès des pharmacies, des infirmières scolaires, des centres de santé sexuelle ou encore dans les centres de dépistage (CeGIDD). Les étudiantes majeures pouvaient également se la procurer dans les services universitaires de médecine préventive et de prévention pour la santé (SUMPPS). Les personnes majeures pouvaient quant à elles obtenir la contraception d'urgence sur prescription médicale (pris en charge à 65 % par l'assurance maladie) ou sans ordonnance (prix variant de 3 à 20 euros selon la molécule choisie).

Quand prendre une contraception d'urgence ?

Une contraception d'urgence peut être employée après un rapport sexuel non ou mal protégé. Toute femme, quel que soit son âge, peut utiliser cette contraception d'urgence, plus communément appelée "pilule du lendemain". Cette contraception doit être prise le plus tôt possible après le rapport sexuel sans contraception ou mal protégé (si possible dans les 12 heures après le rapport).

Quelle molécule utiliser en fonction de la situation ?

Il existe deux molécules utilisées dans la contraception d'urgence : le lévonorgestrel et l'acetate d'ulipristal. Le délai maximum entre le rapport et la prise de la contraception doit être de trois jours pour le lévonorgestrel et de cinq jours pour l'acétate d’ulipristal. Au-delà de ce délai, l'efficacité de la pilule diminue fortement. Bien que la gratuité marque une avancée majeure et soit unanimement saluée, il ne faudra pas que cela fasse oublier l'ensemble des autres risques liés à un rapport sexuel non protégé.

Ainsi, le dépistage des infections sexuellement transmissibles sera également gratuit et possible sans ordonnance jusqu'à 26 ans. Ces deux mesures seront inscrites dans le projet de financement de la Sécurité sociale 2023 qui sera présenté en conseil des ministres le 26 septembre.

À LIRE AUSSI

Image
Contraception
La pilule contraceptive pour homme est entrée en phase de tests
Les moyens de contraception masculine ne seront bientôt plus limités aux préservatifs et à la vasectomie. Des scientifiques de l'Université du Minnesota aux États-Unis...
29 mars 2022 - 18:15
Société
Image
Manifestation organisée par le Mouvement de libération de la femme (MLF) pour la liberté de contraception et d'avortement, le 25 novembre 1972 à Paris
Il y a 50 ans, l'aboutissement du combat de "Lulu la pilule" pour la contraception
"C'est vrai, transmettre la vie, c'est important! Il faut que ce soit un acte lucide, continuez": par cette formule lapidaire, le général de Gaulle a donné, son feu ve...
06 mars 2022 - 11:05
Image
Contraception
Contraception 100 % numérique : Clue développe un algorithme pour remplacer la pilule
Pour éviter de tomber enceinte, seul un smartphone équipé de l’application Clue sera nécessaire. Depuis plusieurs années, la start-up berlinoise Clue accompagne les fe...
08 décembre 2021 - 16:20
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.