Placebo? Inefficace? Dangereuse? L'homéopathie bientôt plus remboursée?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Placebo? Inefficace? Dangereuse? L'homéopathie bientôt plus remboursée?

Publié le 09/05/2018 à 17:05 - Mise à jour à 17:13
©Mychele Daniau/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Très utilisée en France, l'homéopathie est également très décriée par une partie du corps médical car elle n'a jamais vraiment fait ses preuves en dehors de l'effet placebo. Aucun effet nocif n'a cependant été constaté, ce qui complique le débat sur son intérêt et l'opportunité de son remboursement par la sécurité sociale.

Des piqûres de moustiques au stress en passant par les allergies, l'homéopathie est utilisée par de nombreux Français pour de nombreuses raison. Mais son efficacité est plus décriée que jamais et certains s'interrogent donc sur le régime qui l'entoure.

En mars dernier, un groupe de médecins signait une tribune au vitriol évoquant une pratique "en rien scientifique. (...) Les thérapies dites «alternatives» sont inefficaces au-delà de l'effet placebo et n'en sont pas moins dangereuses".

Quelques semaines plus tard, la ministre de la Santé Agnès Buzin se montrait moins virulente en jugeant que l'homéopathie "ne peut pas faire de mal" et rappelant que "les Français y sont attachés". Mais elle disait également que son efficacité est "probablement liée à un effet placebo". En clair le patient se sentirait mieux car il se persuade que le traitement est efficace.

Voir: "Rien de scientifique" dans l'homéopathie et les médecines alternatives

Cette pratique n'a d'ailleurs jamais fait ses preuves. Une étude de l'EASAC (European Academies Science Advisory Council, réunion des académies scientifiques des états membres de l'UE) datant de 2017 avait mis en avant "l’absence de preuve solide et reproductible de l’efficacité des produits homéopathiques". Une conclusion partagée par la majorité des études menées sur le sujet.

Il n'existerait donc aucune preuve que l'homéopathie fonctionne, mais pas davantage qu'elle ne fonctionne jamais. Une brèche dans laquelle s'engouffrent ses défenseurs qui opposent les résultats d'autres études. Mais ces travaux sont parfois critiqués pour attribuer plus de place aux témoignages des patients (et donc à l'effet placebo) qu'à la question de l'effet "mécanique" de l'homéopathie.

Outre cette bataille méthodologique, les détracteurs de l'homéopathie mettent également en avant les doses infinitésimales de principe actif utilisé, largement insuffisantes selon eux pour que la technique ait un quelconque effet. "A la fin il n'y a strictement plus rien du produit initial. On a beaucoup plus de chance de gagner 50 fois d'affilé au loto que de tirer la goutte d'eau qui contiendrait une molécule de ce produit", tance dans un entretien à franceinfo Jean-Paul Krivine, rédacteur en chef de la revue Science & pseudo-sciences.

Un point de vue qui suppose que l'homéopathie ne peut pas non plus être dangereuse. La question s'oriente donc vers la nécessité de rembourser une médecine "alternative" dont l'efficacité est largement mise en doute mais qui ne ferait "pas de mal".

"Si ça peut éviter d'utiliser des médicaments toxiques, quelque part je pense que nous y gagnons collectivement. (...) Si cela continue d'être bénéfique sans être nocif, cela continuera d'être remboursé", avait jugé sur BFMTV la ministre de la santé, sans trancher donc cet épineux débat.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


L'efficacité de l'homéopathie est l'enjeu d'un débat très tendu.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-