Port du masque : ce qu’il faut savoir

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Port du masque : ce qu’il faut savoir

Publié le 20/07/2020 à 10:59 - Mise à jour à 11:09
Ani Kolleshi / Unsplash
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Depuis ce lundi matin, le port du masque est obligatoire dans les « lieux publics clos ». De quels lieux s’agit-il précisément ? Qui est concerné ? 
 
La liste officielle des lieux où le masque devient obligatoire a été dévoilée par Olivier Véran, ministre de la Santé et des Solidarités. 
 
Commerces, administrations…
 
Dans n’importe quel commerce, mais également dans les banques, les administrations, les transports (y compris les gares et non plus seulement le train) ou encore les hôtels et les pensions de famille, le masque est donc désormais obligatoire, qu’il soit chirurgical ou dit alternatif, c’est-à-dire en tissu. 
 
Ce n’est pas tout. Si vous allez au musée, au cinéma, dans une bibliothèque, dans une salle de jeux ou une salle de spectacle, vous devez désormais porter le masque. De même dans les marchés couverts (il est simplement recommandé sur les marchés extérieurs), les lieux de culte, les centres de vacances et les établissements de plein air, les parcs d’attraction, etc. 
 
Si vous êtes actuellement en camping, pensez à vous munir de votre masque pour aller à la réception ou à la supérette !  
 
Dans les restaurants, la situation reste la même : il faut porter son masque lorsque l’on circule, y compris pour aller aux toilettes, mais pas à table. 
 
A partir de quel âge ?
 
Le port du masque est obligatoire à partir de 11 ans, ce qui correspond à l’âge du collège.
 
D’ailleurs, les centres de loisirs sans hébergement sont concernés par le nouveau décret, de même que les établissements d’enseignement et de formation. 
 
135€ d’amende
 
Pour les récalcitrants, ou les personnes qui auraient simplement oublié leur masque, il n’y a pas de période de tolérance. Dès ce lundi matin, le non port du masque dans les lieux clos peut entraîner une amende de 135€, soit une contravention de 4e classe. 
 
Et la note peut grimper très vite, jusqu’à 1500€ en cas de récidive dans les quinze jours ! 
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Face aux signaux d'alerte, le gouvernement impose le port du masque

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-