Pourquoi arrêter de se laver n'est peut-être pas une si mauvaise idée

Pourquoi arrêter de se laver n'est peut-être pas une si mauvaise idée

Publié le :

Lundi 19 Août 2019 - 09:56

Mise à jour :

Lundi 19 Août 2019 - 09:56
©Capture d'écran
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Ne plus se laver tous les jours avec du savon est la nouvelle tendance santé qui, au-delà du simple effet de mode, aurait un réel impact bénéfique pour la peau.

Depuis quelques années, les médecins mettent en garde leurs patients contre l'usage quotidien des gels douches trop agressifs qui abiment la peau. Ils conseillent de limiter les attaques de l'épiderme en utilisant des savons adaptés avec un pH neutre.

Mais la nouvelle tendance santé est de carrément supprimer tout produit chimique (savon, shampoing, lotion, crème…) qui élimine les bactéries présentes sur l'épiderme et formant une couche protectrice.

Le savon, surtout quand il est utilisé au quotidien sur l'ensemble du corps, perturbe l'écosystème physiologique des individus et peut provoquer des pathologies diverses, allant des simples démangeaisons jusqu'à l'eczéma.

Lire aussi: Les savons antibactériens pas plus efficaces que les autres

Ceux qui sont adeptes de la douche ou du bain matin et soir opposent souvent comme argument à cette habitude d'hygiène les mauvaises odeurs.

Mais le savon tue les bactéries, et sans bactérie, ce sont les microbes qui prolifèrent. En réalité, ce sont ces microbes qui sont responsables des mauvaises odeurs corporelles.

Un journaliste de The Atlantic en a fait l'expérience en 2016. Il a arrêté de se laver avec du savon (sauf les mains pour éviter la transmission de maladies), se contentant de se rincer à l'eau pour éliminer la sueur. Il reconnaît avoir senti mauvais quelque temps, mais son corps a finalement repris son équilibre naturel et les odeurs sont parties.

Les habitudes ont la vie dure et l'importance de l'hygiène est tellement ancrée profondément dans la société que ce n'est pas demain que les gens arrêteront de se laver.

Le plus important est de limiter les agressions de la peau: par exemple nettoyer les parties "sensibles" ou généralement malodorantes comme les pieds, les aisselles et les parties intimes avec un savon adapté, puis se contenter de rincer le reste du corps à l'eau.

Voir aussi:

3 millions de Français se privent de produits d'hygiène faute de ressources

Le manque d'hygiène, un motif de rupture

Hygiène: l'utilisation de gels antibactériens serait, à terme, dangereuse pour la santé

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :


Le savon détruit la flore bactérienne de notre peau.

Commentaires

-