Produits bio et pourtant plein d'additifs alimentaires dangereux pour la santé

Produits bio et pourtant plein d'additifs alimentaires dangereux pour la santé

Publié le 02/01/2020 à 08:49 - Mise à jour le 06/01/2020 à 09:57
©Nicolas Chauveau/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
Le nitrite de sodium (E250) et le nitrate de potassium (E252) font partie des 53 additifs alimentaires autorisés dans les produits labellisés bio. Or leur consommation peut se révéler dangereuse pour la santé. 
 
L’association UFC Que Choisir a mis en ligne une grille d’évaluation de 327 additifs alimentaires, basée sur la bibliographie scientifique et les avis rendus par l’EFSA, l’autorité européenne de sécurité des aliments. Avec des résultats étonnants, puisque deux additifs sur les cinquante-trois autorisés dans le bio sont pourtant classés rouges, «à éviter». 
 
 
Des nitrites sur la sellette 
 
Il s’agit, en l’occurrence, de deux conservateurs, le nitrite de sodium et le nitrate de potassium, respectivement étiquetés E250 et E252. Le premier est principalement utilisés dans les viandes transformées, en particulier la charcuterie. Le second se retrouve dans ce type de produits (les filets de bacon par exemple), mais également dans certains fromages. 
 
«Lors de la digestion, explique l’UFC Que Choisir, les ions nitrites réagissent avec les acides aminés issus des protéines pour former des nitrosamines. Or, quatre de ces substances sont classées cancérogènes probables (…) Les ions nitrites peuvent également réagir avec le fer pour former du fer nitrosylé, lui aussi promoteur du cancer du côlon ».  
 
Une question de dose journalière
 
On touche ici du doigt, si l'on ose dire,  l’une des limites des autorisations d’utilisation des additifs alimentaires, émises par la Commission européenne, après analyse de l’EFSA: la DJA. En effet, cette Dose journalière admissible établie par l’EFSA pour chaque additif est la quantité que l’on peut ingérer quotidiennement sans risque pour la santé. Elle représente un centième de la DSE, la dose maximale sans effet toxique démontrable – après observations chez l’homme et tests sur des animaux.
 
Or, en ce qui concerne nos E250 et E252, l’UFC Que choisir relève que «si toutes les sources de nitrate alimentaire sont prises en compte (additifs, présence naturelle dans les aliments, contaminants environnementaux), les personnes de tous les groupes d’âge présentant une exposition moyenne à élevée sont susceptibles de dépasser le niveau de sécurité ». Et de mettre en garde : « Une vigilance s’impose en particulier chez les enfants forts consommateurs ». La reconquète d'une alimentation saine sera longue. 
 

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :


Les additifs E250 et E252 servent principalement à la conservation des charcuteries

Fil d'actualités




Commentaires

-