Première greffe complète du pénis et du scrotum (mais pas des testicules) réussie aux Etats-Unis

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Première greffe complète du pénis et du scrotum (mais pas des testicules) réussie aux Etats-Unis

Publié le 24/04/2018 à 10:38 - Mise à jour à 10:46
©OJO/Rex Reatures/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Des médecins américains ont annoncé la première greffe réussie en mars dernier d'un pénis et d'un scrotum dans une même opération. Pour des raisons éthiques, les testicules n'ont pas été inclus dans l'intervention.

C'est une première mondiale qui s'est déroulée le 26 mars mais qui n'a été annoncée par les médecins que lundi 23. Un homme a reçu une greffe complète du pénis et du scrotum. Quatre greffes de pénis (deux en Afrique du Sud et une aux Etats-Unis) avaient déjà été réalisées avec succès dans l'histoire de la médecine (une greffe en Chine s'était mal terminée), mais c'est bien une innovation pour le duo pénis/scrotum.

Selon les chirurgiens (neufs spécialisés en esthétique et deux en urologie) de l'université John Hopkins (à Baltimore dans le Maryland), la lourde intervention s'est bien passée. Le patient devrait même quitter l'hôpital dans la semaine.

Les médecins ont annoncé qu'ils étaient "optimistes" sur la possibilité que le patient retrouve des fonctions sexuelles et urinaires en bon état de marche.

L'homme, un ancien militaire dont l'identité n'a pas été rendue publique, a perdu son pénis et ses testicules en sautant sure un engin explosif improvisé lors d'une opération en Afghanistan. Il a déclaré dans un communiqué: "Quand je me suis réveillé (de l'anesthésie, NDLR), je me suis enfin senti plus normal".

Lire aussi - Greffe de tête sur un cadavre: une réussite d'après le neurochirurgien Sergio Canavero

L'opération a cependant été la source d'un questionnement éthique de la part des médecins qui ont transplanté un organe sexuel prélevé sur un donneur décédé. Les scientifiques ont finalement décidé de ne pas inclure dans la greffe les testicules, pourtant en état de marche, pour ne pas donner au receveur des capacités reproductrices d'un code génétique appartenant au donneur mort.

Il faudra attendre environ six mois selon les médecins pour savoir si le patient peut développer suffisamment de sensations pour obtenir une érection. Il devrait par contre pourvoir uriner dans quelques semaines.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Pas moins de 11 chirurgiens ont participé à la greffe.

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-