Première plainte déposée par une victime de la maladie de Lyme pour tromperie aggravée

Première plainte déposée par une victime de la maladie de Lyme pour tromperie aggravée

Publié le :

Lundi 06 Février 2017 - 11:32

Mise à jour :

Lundi 06 Février 2017 - 12:08
©GrookDaOger/Wikimedia Commons
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une femme de 40 ans atteinte de la maladie de Lyme a porté plainte contre X vendredi pour tromperie aggravée: une façon d'alerter le public et le corps médical sur une maladie peu connue et très mal diagnostiquée.

La maladie de Lyme est une infection assez rare transmise par piqûre de tiques elles-mêmes contaminées. Cette pathologie a été médiatisée en 2015 par la chanteuse Avril Lavigne, elle aussi atteinte de la maladie dont le diagnostic est très difficile. Cette Infection peut générer des maux de tête, des poussées de fièvre, des frissons ou encore des douleurs articulaires et musculaires.

Mais si elle n'est pas diagnostiquée à temps, les symptômes s'aggravent et le malade peut alors être atteint de lésions cutanées, d'arthrite dans les grosses articulations mais aussi de troubles neurologiques, de méningites et de paralysies faciales.

Selon le ministère des Affaires sociales et de la Santé, un peu plus de 26.000 Français étaient touchés par l'infection en 2014. Pourtant, diagnostiquer la maladie reste encore difficile et c'est pour cela qu'une femme d'une quarantaine d'années touchée par ce mal a porté plainte contre X pour tromperie aggravée. Isabelle A dénonce une méconnaissance de la pathologie de la part des médecins et des tests pratiqués peu fiables.

Au journal Le Parisien, elle explique avoir attendu dix mois avant que la maladie ne soit diagnostiquée, dix mois pendant lesquels, immobilisée, elle se déplaçait en fauteuil roulant. Dans son malheur, cette mère de famille a eu la chance d'être mariée à un médecin: son mari, informé sur la maladie de Lyme, l'a soutenue et aidée dans ses démarches.

Après des dizaines d'examens infructueux et presque autant de cures toutes aussi inutiles, le couple a eu recourt à un test réservé aux animaux en France et donc illégal. Le PCR, une technique d'amplification génétique, a permis à Isabelle, originaire du Cantal, d'enfin être diagnostiquée bien qu'elle ait dû faire passer son dossier pour celui d'une chienne...

Aujourd'hui sous traitement par antibiotiques, la femme va mieux et a repris une vie normale. Mais l'épreuve qu'elle a dû affronter et l'inefficacité des médecins à laquelle elle a fait face l'ont poussée à porter plainte contre X. Une façon pour elle d'alerter l'opinion publique et le corps médical sur l'inefficacité des tests actuels afin qu'à l'avenir les patients soient diagnostiqués rapidement. Mais aussi pour pousser les autorités françaises à permettre l'accès à d'autres tests, quitte a ce que les statistiques du nombre de malades explosent.

La maladie de Lyme est une infection transmise par piqûre de tique.


Commentaires

-