Propagation du coronavirus : des situations encore plus inquiétantes ailleurs en Europe

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Propagation du coronavirus : des situations encore plus inquiétantes ailleurs en Europe

Publié le 28/10/2020 à 11:37
Twitter/@hasici_cr
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Explosion du nombre de cas positifs à la Covid-19, reconfinement annoncé ce mercredi soir… Et pourtant la France n’est pas le pays européen le plus touché par l’épidémie. 
 
Quand le taux d’incidence, au niveau national et sur 14 jours, atteint 629,4 cas pour 100 000 habitants dans l’Hexagone, il est nettement plus élevé dans six autres pays.
 
Le désastre en Belgique…
 
Et tout d’abord en Belgique, où ce même taux d’incidence dépasse les 1390, selon les données publiées mardi par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC). 
Un chiffre confirmé par les autorités sanitaires belges : mardi toujours, le nombre d’hospitalisations de patients Covid – 689 dans ce pays de 11,46 millions d’habitants – a explosé le record du 28 mars (629). 
 
Si la Belgique « craint une catastrophe sanitaire », le pays n’est pas (encore) à l’heure du confinement. Des mesures nationales (couvre-feu, fermeture des bars et des restaurants, bulle sociale, télétravail obligatoire…) sont complétées par des mesures régionales. 
 
A Bruxelles par exemple, et hors enfants de moins de 12 ans, les courses se font désormais en solo, les lieux culturels et de cultes sont fermés, alors qu’ils restent ouverts en Wallonie. 
 
…et en République Tchèque
 
La République Tchèque suit la Belgique de peu, avec un taux d’incidence de 1379,8 cas pour 100 000 habitants. Une situation d’autant plus délicate que ce pays n’a que peu connu la première vague. Le nombre de personnes hospitalisées est ainsi plus de six fois supérieur à celui du printemps.
 
Les commerces non essentiels sont fermés, un couvre-feu est en vigueur, et le gouvernement tchèque s’est lancé dans la construction d’hôpitaux de campagne avec l’aide de l’armée et de l’Union européenne pour la fourniture de matériel. 
 
Ailleurs en Europe
 
Quatre autres pays affichent des taux d’incidence supérieurs à ceux de la France. Il s’agit du Luxembourg (760,4), de la Slovénie (732,8), des Pays-Bas (694,1) et de la petite principauté du Liechtenstein
 
Le taux d’incidence est en revanche moins élevé chez nos voisins espagnols (446), britanniques (415,6), italiens (303,5) et allemands (144,3).
 
Au risque de vous démoraliser, terminons par les taux d’incidence les moins élevés d’Europe au 27 octobre. Sans surprise, on en trouve en Scandinavie : le TI est de 44,7 en Norvège et de 50 en Finlande
 
Mais c’est en réalité un pays balte, l’Estonie en l’occurrence, qui semble le moins touché par la deuxième vague, avec un taux d’incidence de 41,1 cas positifs pour 100 000 habitants. 
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Solidarité européenne : la République tchèque a reçu des respirateurs venus d'Autriche

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-