Psychiatrie: l'isolement et la contention des patients doivent être mieux encadrées

Psychiatrie: l'isolement et la contention des patients doivent être mieux encadrées

Publié le :

Lundi 20 Mars 2017 - 16:59

Mise à jour :

Lundi 20 Mars 2017 - 17:04
©Cor125/Pixabay
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La Haute Autorité de la santé (HAS) a publié ce lundi une recommandation de bonne pratique visant les mesures d'isolement et de contention en milieu psychiatrique, précisant que ce ne sont que "d'ultimes recours".

Dans un rapport publié ce lundi 20, la Haute Autorité de la santé a rappelé quelques règles de bonnes pratiques aux établissements psychiatriques. En effet certains d'entre eux abuseraient trop de la contention ou de l'isolation pour leurs patients.

La HAS en a profité pour rappeler que le comité européen pour la prévention de la torture pointait depuis plusieurs années "un usage non systématiquement justifié de ces mesures".

Celles-ci doivent uniquement être utilisées "pour une durée limitée, après une évaluation du patient, sur décision du médecin présent" mais surtout, ces mesures ne peuvent pas être punitives ou humiliantes ou encore avoir pour but d'"établir une domination sur des patients ou de résoudre un problème organisationnel comme un manque de personnels".

La HAS avait décelé une situation très alarmante il y a quelques semaines au centre psychothérapique de l'Ain, près de Bourg-en-Bresse. Près de 35 chambres d'isolement étaient en moyenne occupées chaque jours. La contention était généralisée au sein de l'établissement et certains patients étaient enfermés et attachés dans leur chambre toute la journée depuis des mois voire des années.

Une mesure d'isolement doit pourtant être limitée à douze heures et six heures pour la contention, sauf dans des cas exceptionnels.

La HAS recommande d'aménager des espaces d'apaisement dans les unités de soins pour créer un "palier intermédiaire" avant d'isoler ou d'enfermer les patients.

Selon la HAS il y a trop d'abus dans les hôpitaux psychiatriques concernant les mesures d'isolement et de contention.


Commentaires

-