Quand la peau de poisson soigne les brûlures (VIDEO)

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Quand la peau de poisson soigne les brûlures (VIDEO)

Publié le 05/03/2017 à 14:39 - Mise à jour à 14:44
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

A l'hôpital des grands brûlés de Fortaleza, au Brésil, les patients ressemblent à des sirènes. Alors qu'ils devraient porter des bandages pour soigner leurs brûlures, ils arborent de la peau de poisson, censée les guérir beaucoup plus rapidement.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, les patients de l'hôpital des grands brûlés de Fortaleza (Brésil) ressemblent à des mutants. Ils sont mi-hommes, mi-poissons. A la place des traditionnels bandages posés sur leur peau, ils arborent de la peau de poisson, et plus spécifiquement de la peau de tilapia, selon un article du magazine Stat. Une méthode grâce à laquelle les malades sont censés guérir plus rapidement.

"En étudiant la peau du poisson, nous avons été surpris de voir la grande quantité de collagène de type 1 et 3 qu’elle contenait, bien plus que dans la peau humaine ou dans d’autres types de peaux", a expliqué le Dr Edmar Maciel qui dirige l'étude clinique précisant que le collagène jouait un rôle essentiel dans la cicatrisation. D'après lui, la peau du tilapia se montre également intéressante pour sa résistance et son degré d’humidité.

Concrètement, chez les personnes atteintes de brûlures superficielles du second degré (cloques et rougeurs), les médecins appliquent la peau de poisson jusqu’à ce que le patient cicatrise (9 à 11 jours en moyenne).  En revanche, pour les brûlures du deuxième degré profond (vaisseaux sanguins et terminaisons nerveuses détruits), les bandages doivent être changés plusieurs fois, mais moins régulièrement que dans les bandages traditionnels, une aubaine pour les malades qui éprouvent une douleur parfois intenable lorsqu'ils sont retirés.

D'après les médecins, la peau de tilapia permet de réduire le temps de guérison et de moins avoir recours aux médicaments contre la douleur. Elles empêchent les contaminations et préviennent la sécheresse ainsi que la perte de protéines. De plus, elles restent collées à la plaie jusqu’à la guérison. Pour le moment, 51 personnes ont déjà participé à cette étude clinique.  

(Voir ci-dessous la vidéo de l'essai clinique):

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Au Brésil, la peau de poisson est utilisée pour soigner les brûlures.

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-