Que va changer le projet de congé maternité unique du gouvernement pour les femmes ?

Que va changer le projet de congé maternité unique du gouvernement pour les femmes ?

Publié le :

Vendredi 02 Juin 2017 - 09:39

Mise à jour :

Vendredi 02 Juin 2017 - 10:19
C’était une promesse d’Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle. Le congé maternité unique pourrait voir le jour "avant l’été" a indiqué la secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, jeudi sur France 5.
©Flickr Creative Commons
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Il pourrait être l’un des premiers textes votés par le nouveau parlement. Les discussions avec les partenaires sociaux, l’ensemble du gouvernement et la branche famille de la sécurité sociale à propos du congé maternité unique devraient débuter d’ici quelques jours. Alors qu’il était déjà accordé aux femmes salariées, en revanche, il ne l’était pas pour les femmes exerçant une profession indépendante explique Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les hommes et les femmes: "Le constat de base est que les femmes salariées ont un congé maternité d’une cinquantaine de jours, rémunéré correctement. En revanche, les femmes pigistes, auto-entrepreneuses, intermittentes du spectacle, professions libérales, etc. ont un congé maternité moins bien rémunéré et beaucoup plus court. L’idée est donc de protéger les femmes avant les statuts" a-t-elle expliqué sur France 5.

 

En effet, les femmes salariées bénéficient d’un congé maternité pouvant aller de 16 à 26 semaines (selon le nombre d’enfants) et d’une indemnisation journalière qui peut aller jusqu’à 82,33 euros (soit 6.500 euros pour 16 semaines). Alors que les salariées indépendantes, ne bénéficient que de 10 semaines maximum. Pendant ce congé, ces dernières peuvent bénéficier d’une indemnité allant jusqu’à 3.976 euros et d’une allocation forfaitaire de 3.200 euros. Cependant, ce montant, pourtant supérieur à celui que toucherait une salariée, peut ne pas compenser les éventuelles pertes de chiffre d’affaires liées à l’arrêt du travail dans son entreprise.

Ce nouveau projet de loi a donc pour but d'accorder à toutes les femmes 16 semaines de congés payés. En revanche, le montant des indemnisations fait débat car, pour une chef d'entreprise par exemple, garder son statut actuel pour les 10 premières semaines serait plus avantageux que pour 16 étant donné que le gouvernement souhaite harmoniser les indemnisations pour les salariées et les indépendantes, pourtant gérées par deux caisses d'allocations différentes: "On ne mettra pas tout le monde au même plafond, cela me parait extrêmement compliqué. Dans le cas des indépendants, c’est une rémunération forfaitaire. Il n’y a aucune raison d’égaliser le montant. On ne va pas mettre tout le monde au niveau d’indemnité d’un chef d’entreprise ou d’un cadre supérieur", analyse le sociologue spécialistes de politique social Julien Damon sur Europe 1.

L'enjeu de cette loi est d'accorder à toutes les femmes un congé maternité équitable.


Commentaires

-