Rémunérer les chercheurs pour influencer leurs études, la spécialité des lobbies du sucre pour faire taire les risques sur la santé

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Rémunérer les chercheurs pour influencer leurs études, la spécialité des lobbies du sucre pour faire taire les risques sur la santé

Publié le 15/09/2016 à 10:32 - Mise à jour à 10:38
©Jeff Blackler/Rex/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les preuves apportées le "Journal of Internal Medecine" sur le rôle des lobbies sucriers dans la recherche scientifique remettent sur le devant de la scène les pratiques d'un secteur qui n'hésite pas à jouer la carte de l'influence pour faire oublier ses responsabilités en termes de santé publique.

Si les méfaits du sucre sont maintenant connus, et l’action du lobby agroalimentaire sucrier déjà dévoilé, les informations révélées par le Journal of Internal Medicine sur leur manière de procéder remettent sur le devant de la scène les pratiques de l’industrie sucrière.

Le lobby sucrier a en effet rémunéré pendant les années 1960, dans le cadre de son programme "Project 226", des chercheurs de l’université de Harvard chargés de faire la lumière sur le rôle du sucre et du gras dans la survenue des maladies cardiovasculaires. Les scientifiques ont longtemps dédouané le sucre, n’accusant finalement que le gras. Ce qui ne correspond évidemment pas à la réalité, mais a tout de même retardé de plusieurs décennies la recherche qui se focalisera dans un premier temps uniquement sur le cholésterol.

Désormais, il est reconnu que le sucre est un facteur de risque important des maladies cardiovasculaires. Une étude incluant plus de 44.000 personnes, publiée en 2014, démontre que les participants dont 10 à 25% de l'énergie totale quotidienne viennent du sucre ont un risque associé aux maladies du cœur 30% plus élevé que ceux dont l'apport en sucre est inférieur à 10% de l'énergie totale.

L’industrie sucrière a d’ailleurs reconnu sans problème qu’elle finançait la recherche, assurant cependant qu’elle ne cherchait pas à l’influencer. Le programme de financement finira en 1971: à cette date le lobby sucrier se tournera plutôt vers l’Institut américain de recherche dentaire pour financer un programme de soin des caries, au détriment d’une prévention… qui passerait par une consommation moindre de sucre.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Une consommation importante de sucre fait augmenter le risque de maladies cardiaques de 30%.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-