"Rien de scientifique" dans l'homéopathie et les médecines alternatives

#FakeMed

"Rien de scientifique" dans l'homéopathie et les médecines alternatives

Publié le :

Lundi 19 Mars 2018 - 14:54

Mise à jour :

Lundi 19 Mars 2018 - 15:21
Dans une tribune publiée dimanche 18 dans "Le Figaro", 124 médecins tirent à boulets rouges sur les médecines dites "alternatives" y compris l'homéopathie. Des techniques qui selon eux s'appuient sur la défiance grandissante envers la médecine classique pour présenter comme efficace des traitements qui ne reposeraient sur rien et sont pourtant financés grâce aux pouvoirs publics.
©Mychele Daniau/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

"Charlatans", "inefficaces", "aucun fondement". Les médecines "alternatives" dont l'homéopathie sont la cible d'une virulente charge de 124 médecins qui signent une tribune publiée dimanche 18 par Le Figaro. Pour ces professionnels de santé, ces pratiques ne s'appuient pas sur des réalités scientifiques mais sur la défiance envers la médecine traditionnelle, et sur des pseudo-médecins qui abusent de leur titre. Une idée illustrée à travers le hashtag #FakeMed (pour "fausse médecine").

"Il est facile et valorisant d'afficher son savoir. Il est bien plus difficile d'expliquer et d'accepter ses limites. La tentation peut alors être grande de pratiquer des soins sans aucun fondement scientifique", peut-on lire.

Le texte n'hésite pas à dénoncer des "charlatans en tout genre qui recherchent la caution morale du titre de médecin pour faire la promotion de fausses thérapies à l'efficacité illusoire".

Ces techniques seraient non-seulement inefficaces mais aussi indirectement dangereuses pour les patients puisqu'elles retarderaient parfois les diagnostics. La tribune évoque notamment les théories présentant les médecines alternatives comme efficaces contre le cancer.

Les signataires dénoncent également le fait que ces pratiques soient financées grâce aux pouvoirs publics et la complaisance de l'Ordre des médecins.

Cancer: une étude assure que le recours aux médecines "alternatives" fait exploser la mortalité

"L'homéopathie, comme les autres pratiques qualifiées de «médecines alternatives», n'est en rien scientifique. (...) Les thérapies dites «alternatives» sont inefficaces au-delà de l'effet placebo et n'en sont pas moins dangereuses", poursuit le texte. "Elles alimentent et s'appuient sur une défiance de fond vis-à-vis de la médecine conventionnelle comme le montrent les polémiques injustifiées sur les vaccins".

Le Syndicat national des médecins homéopathes français a choisi de n'accorder qu'une demi-réponse à la polémique: "le syndicat a si souvent répondu aux arguments médicaux, scientifiques et réglementaires avancés par les adversaires de l’homéopathie qu’il est devenu inutile de le faire".

Une étude de l'EASAC (European Academies Science Advisory Council, réunion des académies scientifiques des états membres de l'UE) datant de 2017 avait mis en avant "l’absence de preuve solide et reproductible de l’efficacité des produits homéopathiques" (source Académie des sciences). Le syndicat avait dénoncé "une sélection parfaitement contestable des recherches existantes, puis sur des assertions fausses relatives à la sécurité du médicament comme à la pratique médicale".

Les médecins signataires dénoncent l'inefficacité de l'homéopathie et des médecines alternatives.

Commentaires

-