Ruptures: l'effet placebo peut aider à surmonter les peines de coeur

Ruptures: l'effet placebo peut aider à surmonter les peines de coeur

Publié le :

Vendredi 28 Avril 2017 - 19:53

Mise à jour :

Vendredi 28 Avril 2017 - 19:59
©Apenny/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une nouvelle étude américaine vient de démontrer que les ruptures amoureuses provoquaient bien une douleur réelle dans le cerveau. Et selon ses résultats, publiés dans "Journal of Neuroscience", cette peine pourrait être amoindrie grâce à l'effet placebo.

Il est toujours difficile de se remettre d'un chagrin d'amour. Et pour de nombreuses personnes, cette peine peut durer des semaines, voire des mois. Mais cette réalité pourrait bien changer, selon des chercheurs de l’université du Colorado. D'après leur étude, dont les résultats ont été publiés dans Journal of Neuroscience, cette douleur psychologique (mais aussi physique) pourrait être amoindrie grâce à l’effet placebo.

Pour les besoins de leur enquête, les scientifiques ont suivi 40 personnes ayant vécu une rupture amoureuse (non souhaitée) au cours des six derniers mois. Ils étaient invités à passer des examens d’imagerie par résonance magnétique (IRM) tout en regardant une photo de leur ancien conjoint et celle d’un(e) ami(e) du même sexe qu’eux. Les chercheurs ont ensuite soumis les participants à un stimulus sur l'avant-bras gauche leur causant une douleur.

Le but: enregistrer l'activité de leur cerveau afin de savoir si la rupture amoureuse était bien comparable à une douleur physique. Et les résultats ont affirmé cette thèse montrant que les zones du cerveau activées par la douleur physique et la douleur émotionnelle étaient similaires. "Sachez que votre souffrance est réelle, sur le plan neuro-chimique", a déclaré Tor Wager, l'auteur principal de l'étude.

Les chercheurs ont ensuite souhaité savoir si cette douleur pouvait être amoindrie. Pour ce, ils ont administré une dose de spray nasal à chaque participant. Puis, ils ont expliqué à la moitié d'entre eux qu'il s'agissait d'un analgésique puissant efficace pour réduire la douleur émotionnelle tandis qu'à l'autre moitié, qu'il s'agissait d'une simple solution saline. Ils sont ensuite retournés faire la série de tests (cités au-dessus). Et les résultats ont été sans appel: les chercheurs ont finalement démontré que les participants "soignés" avec le placebo réagissaient mieux à la douleur émotionnelle et physique que les autres.

"Rien que le fait de faire quelque chose pour soi et s’engager dans quelque chose qui redonne de l’espoir peut avoir un impact", a ajouté l'auteur de l'étude. 

Le placebo permettrait de réduire la douleur émotionnelle liée au chagrin d’amour et donc de guérir plus vite d’une peine de cœur.


Commentaires

-