Consommer de l'alcool augmenterait le risque de cancers

Dès les premiers verres

Consommer de l'alcool augmenterait le risque de cancers

Publié le :

Mardi 26 Juillet 2016 - 18:13

Mise à jour :

Mardi 26 Juillet 2016 - 18:30
Une étude publiée jeudi établit un lien direct entre consommation d'alcool et risque plus élevé de développer certains cancers. Selon les auteurs de l'étude, tous les consommateurs d'alcool sont concernés, même les buveurs occasionnels.
©Jaubert/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une étude publiée jeudi 21 dans la revue Addiction montre que consommer de l'alcool ferait courir plus de risques de développer un cancer. Les sept formes de cancers concernées sont ceux de l'oropharynx, du larynx, de l'oesophage, du foie, du côlon, du rectum et du sein.

L'étude, menée par Jennie Connor, chercheuse à l'université d'Otago en Nouvelle-Zélande, a suivi un million de femmes britanniques pendant sept ans. Bilan de ses observations: les femmes ayant bu entre 70g et 140g d'alcool par semaine (l'équivalent de deux verres) affichent 5% de risque en plus de développer un cancer ainsi qu'une augmentation de 13% du cancer du sein, par rapport à celles qui ont consommé moins de 20g d'alcool par semaine. Jennie Connor explique que "plus la consommation est importante, plus les risques sont élevés, mais l'incidence de l'alcool sur les petits consommateurs reste considérable vue sa place dans la société", ce qui signifie qu'un consommateur occasionnel d'alcool est tout autant concerné. L'étude pointe également la responsabilité de l'alcool dans 5,8% des cas annuels de décès suite à un cancer.

Jusqu'à présent, seules des statistiques permettaient de faire un lien entre la prise d'alcool et le développement de certains cancers. Cependant, l'augmentation du risque est réversible car arrêter de boire de l'alcool réduirait de 15% la probabilité de développer un cancer. Après 20 ans sans alcool le taux de risque supérieur disparait totalement.

Les auteurs de l'étude condamnent logiquement les recherches qui mettent en avant les bienfaits du vin sur la santé, expliquant que leur étude "examine également la connexion entre alcool et le bon fonctionnement du coeur, et pour l'instant les preuves sont plutôt faibles". Dans une moindre mesure l'alcool est également à l'origine de certains cancers de la peau, de la prostate et du pancréas. Les fumeurs et buveurs multiplient par deux leurs risques de développer un cancer, tout type confondu. 

 

Consommer de l'alcool, même en faible quantité, augmenterait le risque de développer un cancer, tout type confondu.

Commentaires

-