Santé: le manque d'activité physique coûte 61 milliards d'euros par an

Santé: le manque d'activité physique coûte 61 milliards d'euros par an

Publié le :

Jeudi 28 Juillet 2016 - 14:46

Mise à jour :

Jeudi 28 Juillet 2016 - 18:15
©Tony Alter/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'inactivité physique due à la position assise coûterait 61 milliards d'euros par an dans le monde selon une étude publiée mercredi dans le journal "The Lancet". De nombreuses maladies serait directement liées au manque d'activité physique, notamment le cancer du sein et du colon.

Les problèmes de santé liés au manque d'activité physique quotidien ont coûté 67,5 milliards de dollars (61 milliards d'euros) en 2013 dans le monde. C'est le résultat d'une étude publiée mercredi 27 dans la revue médicale britannique The Lancet. Sur les 67,5 milliards de dollars, environ 53 milliards de dollars concernent les dépenses de santé et les 13 milliards restants sont liés à la perte de productivité.

Cette étude est la première à chiffrer le coût de la "pandémie" de sédentarité. Elle s'est intéressée à 142 pays représentant 93% de la population mondiale, où elle a évalué les cinq grandes maladies associées à l'inactivité physique: maladie coronarienne, AVC, diabète de type 2 (le plus fréquent), cancer du sein et du colon. La sédentarité est associée à plus de cinq millions de décès dans le monde chaque année et les pays riches supportent en proportion une part plus large du fardeau financier de l'activité avec 80,8% des coûts en soins de santé et 60,4% des coûts indirects.

Mais selon une deuxième étude elle aussi publiée par The Lancet, il est possible d'annuler le risque accru de décès lié à la position assise en faisant une heure d'exercice physique par jour comme la marche rapide ou le vélo. L'Organisation Mondiale de la Santé préconise au moins deux heures et demi d'activité physique par semaine, ce qui est beaucoup moins que les sept heures hebdomadaires proposées par l'étude. Lorsqu'une heure d'exercice quotidien est impossible à réaliser, l'étude conseille de faire un minimum d'exercice comme courir le matin, aller au travail en vélo ou faire une promenade le midi. Pour les rédacteurs en chef de The Lancet, les dangers de l'inactivité physique ne sont pas assez évalués: "Les financements restent insuffisants car le problème de l'activité physique n'est pas pris suffisamment au sérieux".

L'inactivité physique inquiète les autorités de santé, l'Observatoire de la Sédentarité prévenait il y a quelques années que "rester assis tue plus que le tabac". Ces vingt dernières années le temps passé assis devant un bureau, dans une voiture ou les transports en commun a beaucoup augmenté. 

 

L'inactivité physique tue 5 millions de personnes par an. L'étude publiée mercredi conseille d'effectuer une heure d'exercice quotidien.

Commentaires

-