Santé: un gel contraceptif injecté pourrait remplacer la vasectomie

Santé: un gel contraceptif injecté pourrait remplacer la vasectomie

Publié le :

Mercredi 08 Février 2017 - 12:43

Mise à jour :

Mercredi 08 Février 2017 - 13:33
©Michaela Rhele/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Des chercheurs américains ont testé un gel contraceptif appelé "Vasalgel" sur des singes. D'après les résultats de l'étude, publiée ce mardi, l'alternative s'est révélée efficace chez les animaux. Elle pourrait bientôt remplacer la vasectomie pour la contraception masculine.

Cette expérience sonne peut être la fin des préservatifs et de la vaséctomie. Des chercheurs de la California National Primate Research Center ont testé un gel contraceptif, appelé "Vasalgel", sur de lapins puis des singes macaques rhésus mâles. D'après les résultats de l'étude publiés mardi 7, l'expérience s'est révélée efficace chez les animaux pour prévenir la grossesse pendant les périodes d'accouplement. A terme, ce moyen de contraception potentiellement réversible pourrait remplacer la vasectomie. Chez les hommes, les méthodes de contraception n'ont pas évoluées depuis des décennies.

Vasalgel est un gel de polymère que l'on injecte dans les canaux déférents, c'est-à-dire les tubes qui permettent aux spermatozoïdes de sortir de chacun des testicules. Ainsi, les spermatozoïdes ne s'échappent pas et ne se mélangent pas au liquide éjaculé lors de l'acte sexuel. Lors de l'expérience, le Vasalgel a été introduit dans les canaux déférents (où transitent les spermatozoïdes) des singes mâles. Mélangés à leurs congénères femelles pendant deux ans, aucune conception n'a été constatée. Pourtant, selon l'un des chercheur, "le taux de gestation attendu chez les femelles hébergées avec les mâles aurait été normalement d’environ 80 %".

Seule complication, l'un des mâles a développé des symptômes de granulome spermatique (sorte de grumeaux durs). Toujours selon un chercheur, ce phénomène provient dans 60% des cas de vasectomie chez l'homme.

Chez les lapins, la méthode a été réversible. Selon TopSanté.com, des essais cliniques pourraient commencer chez les humains en 2018, à condition que la réversibilité de la méthode soit constatée chez les singes.

 

Contrairement à la vasectomie, le "Vasalgel" pourraient être un contraceptif masculin réversible.


Commentaires

-