Saulnot: un médecin qui part en retraite offre son cabinet, son appartement et son matériel mais ne trouve pas de repreneur

Désert médical

Saulnot: un médecin qui part en retraite offre son cabinet, son appartement et son matériel mais ne trouve pas de repreneur

Publié le :

Dimanche 13 Août 2017 - 11:37

Mise à jour :

Dimanche 13 Août 2017 - 11:39
Médecin généraliste de la petite commune de Saulnot en Haute-Saône, Patrick Laine désire céder gratuitement son cabinet médical. Un an et demi après la publication d'une annonce sur internet, il n'a toujours pas trouvé de remplaçant.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 
-A +A

Après 35 ans de bons et loyaux services, le docteur Patrick Laine souhaite tirer sa révérence de médecin du village de Saulnot en Haute-Saône et passer la main. Simplement voilà, jusqu'à présent, aucun candidat valable ne s'est présenté pour reprendre son cabinet.

Pourtant le praticien de 67 ans cède tout gratuitement: un cabinet de 300 mètres carrés pour deux médecins, son matériel médicale et une patientèle de plus de 3.000 personnes. Il a même posté une annonce sur leboncoin en juin 2016. Depuis, aucun candidat ne s'est présenté pour reprendre le poste.

"J'ai été dépassé par le buzz, rien d'autre. J'ai eu deux appels de médecins étrangers, mais il leur fallait trois ans pour obtenir une équivalence. Sinon, il y a eu zéro candidat! Nous sommes dans un fossé", déplore le médecin au journal Le Parisien. En désespoir de cause, le docteur propose désormais de céder également gratuitement son appartement: "Mon, ou ma, remplaçant(e) n'a plus qu'à emmener sa valise".

Quant à savoir comment il explique cette situation, Patrick Laine y voit un problème de formation: on a transmis aux jeunes diplômés "l’idée que la médecine générale était un parent pauvre. Pour les attirer, il faut élargir les possibilités des médecins de campagne aux frottis, aux infiltrations légères… Qu’ils ne soient pas dans une routine saisonnière".

Nouvelle idée pour Patrick Laine, selon le quotidien, le docteur s’est inscrit à une formation pour être maître de stage et ainsi rencontrer de jeunes profils: sa "dernière chance", assure-t-il. Abandonner ses 3.000 patients répartis sur "trois générations" sans successeur? Patrick Laine ne le conçoit pas mais pourrait devoir s'y résoudre.

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 
Le docteur Patrick Laine cherche un successeur depuis 2016.

Commentaires

-